Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 51 / Hier = 506 / Cette semaine = 3206 / Ce mois = 2200 / Total = 3906745

mardi, 26 octobre 2021 20:46

BSR/AO CEA : La Gambie accueille du 09 au 11 novembre 2021 le 24ième CIE

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La Gambie accueillera du 09 au 11 novembre 2021 la vingt-quatrième session du Comité Intergouvernemental des Hauts Fonctionnaires et des Experts pour l’Afrique de l’Ouest (24ième CIE), indique le Bureau Sous-Régional pour l’Afrique de l’Ouest de la Commission Economique pour l'Afrique (BSR/AO CEA).

 

Cet évènement qui se tiendra de nature hydrique (présentiel et visioconférence), sera une fois l’occasion des décideurs de haut niveau des États Membres de discuter des performances économiques et sociales et formuler des recommandations aux États Membres et aux autres acteurs du développement.

Avec le début des échanges commerciaux dans le cadre de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf) en janvier 2021 et l'apparition et la propagation de la pandémie de Covid-19, l'espace socio-économique en Afrique a été affecté.

Bien que les taux d'infection soient relativement faibles par rapport à d'autres régions, la pandémie a un impact économique et social négatif important.

Selon les récentes Perspectives Economiques Régionales (PER) du Fonds Monétaire International (FMI) d'avril 2021 pour l'Afrique (ASS), la croissance du PIB réel de l'Afrique de l'Ouest a chuté à 0,7% en 2020, contre 3,5% en 2019, en raison de la pire récession mondiale depuis plus d'un siècle; et due à la pandémie de COVID-19.

Les conséquences sont remarquables sur l’économie des pays de la sous-région notamment, une augmentation des dépenses publiques, les déficits budgétaires et l’aggravation de la crise de la dette, environ 7,3 millions d'emplois perdus à temps plein, un impact négatif sur le commerce.

Cependant, il est important de reconnaitre qu’en dépit des impacts négatifs de la pandémie du covid-19, l'économie ouest-africaine est sur la voie d'une reprise progressive, bien que celle-ci soit encore fragile.

Ceci suggère la nécessité de renforcer la reprise économique en construisant un chemin de croissance et de développement plus résilient et durable. La ZLECAf offre des opportunités uniques pour accélérer cette reprise et ce développement économiques, qui peuvent être exploitées grâce à des efforts de collaboration régionale.

« L'objectif principal de la 24ème réunion du CIE est donc de discuter de la manière dont les changements récents ont affecté le développement économique et social des pays d'Afrique de l'Ouest. En particulier, la réunion cherche à identifier les forces inhérentes et la résilience des économies de l'Afrique de l'Ouest pour rebondir après la pandémie de Covid-19, les défis, les opportunités ainsi que les voies stratégiques vers la construction d'un développement plus résilient et durable, en exploitant les nombreuses opportunités de la ZLECAf », indique une note contextuelle du BSR/AO CEA.

Ainsi, le thème de la session 2021 qui s’articule : « Tirer profit de la mise en œuvre de la ZLECAf pour Construire des Economies Résilientes et Durables en Afrique de l'Ouest à l'ère du Covid-19 », est retenu sur la base des recommandations de la 23ème session du CIE tenue en 2020.

« A l’instar des sessions antérieures, le CIE 24 2021 sera précédé d'un dialogue sur les politiques le 9 novembre 2021, afin de discuter des résultats du forum des Organisations Intergouvernementales (OIG) de l'Afrique de l'Ouest et de la plateforme du secteur privé qui s'est tenu en mai 2021, des principaux jalons du Forum Régional des Affaires, « Autonomiser les Jeunes et les Femmes pour Stimuler le Programme de Transformation de l'Afrique », organisé en septembre dernier et des résultats de la Conférence Internationale sur le Compte de Transfert National qui s'est tenue en octobre 2021 », lit-on dans la note contextuelle.

Par ailleurs, à cette session sera lancée l'initiative "Made in West Africa", une recommandation clé du Forum régional des OIG et du secteur privé.

En rappel, la ZLECAf est officiellement devenue opérationnelle le 1er janvier 2021, jetant ainsi les bases d'un processus de renforcement du commerce intra-africain.  L'Accord ZLECAf a parmi la création d'un marché unique pour le commerce des biens et des services, conformément à la vision panafricaine d'une "Afrique Intégrée, Prospère et Pacifique" inscrite dans l'Agenda 2063. Avec une population estimée à plus de 1,3 milliard d'habitants en 2020 et une projection de 1,5 milliard d'ici 20252, l'Afrique est le deuxième plus grand continent du monde, après l'Asie, qui compte 4,6 milliards d'habitants.

En dépit de sa population et la richesse de ses ressources, l'Afrique est l'un des continents les plus pauvres du monde, avec un PIB total de 2 600 milliards de dollars et un PIB moyen par habitant de 1 970 dollars en 2020. L'Afrique de l'Ouest représente environ 26,5 % (688 milliards de dollars) de l'économie (PIB) et plus d'un tiers (30,8 %, 401 millions) de la population africaine.

Lu 279 fois Dernière modification le mardi, 26 octobre 2021 20:58

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.