Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 42 / Hier = 461 / Cette semaine = 503 / Ce mois = 26038 / Total = 3875210

jeudi, 22 juillet 2021 17:34

Le Togo bénéficie des financements du Fonds de l’Initiative Elsie afin d'augmenter la participation des femmes dans ses forces armées et les déploiements sur les opérations de paix de l’ONU

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les forces armées togolaises, classés 20ème plus gros pays contributeur en contingents militaires sur les opérations de paix des Nations Unies, sont prêtes à des changements transformateurs grâce au renforcement de la participation des femmes à l'échelle nationale et internationale en vue de servir sur des opérations de paix aux côtés de leurs homologues masculins.

 

Le Fonds de l'Initiative Elsie a validé les financements en direction de son septième bénéficiaire, les Forces armées togolaises (FAT), en soutien au projet d'augmentation du recrutement des femmes dans les FAT de 6 % à 10 % et de leur déploiement sur les opérations de paix de 6,91 % à 14,62 % en 2023.

A la tête de cette transformation se trouve la ministre Essossimna Marguerite Gnakadé, la première femme ministre des Forces armées du Togo, qui souligne l’importance du projet et de l’appui du Fonds de l'Initiative Elsie. « Augmenter la présence des femmes dans les contingents militaires togolais, dans les opérations de paix et à tous les niveaux de responsabilité est une façon de renforcer l’efficacité des troupes déployées » a-t-elle déclaré. « Le Fonds de l'Initiative Elsie nous permettra d'atteindre notre objectif ultime, qui est de donner aux femmes togolaises en uniforme, tout aussi compétentes que leurs homologues masculins, la possibilité pleine et égale de servir pour la paix ».

« Le projet des FAT sera soutenu par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), partenaire d’exécution par excellence, qui fournira son assistance technique, ses conseils et son expertise pour accompagner la bonne mise en œuvre et la durabilité du projet » a ajouté le représentant résident du PNUD M. Aliou Mamadou Dia, également co-président du Comité de pilotage du projet aux côtés de la ministre des Forces armées. En phase avec la feuille de route 2020-2025 du gouvernement, ce projet représente une étape importante pour l'atteinte de l'égalité des genres. Le programme de pays du PNUD et ses priorités nationales visent l'égalité des genres et l'autonomisation des femmes et des jeunes filles, aussi bien comme objectif que comme approche du développement.

Le projet est innovant car il cherche à s'attaquer simultanément à plusieurs niveaux d’obstacles à la participation des femmes dans les opérations de paix. Non seulement il renforcera l’autonomie des femmes en réduisant les écarts de compétences et d'aptitude grâce à des formations et des bourses dédiées, qui leur permettront de passer les concours d’entrée, d'accéder à des promotions et des déploiements sur des opérations de paix, mais il assurera également que les femmes bénéficient d'un environnement favorable grâce à la construction de logements spécifiques à l’école et dans les centres de formation militaire. Mais au-delà des chiffres, le projet cherche surtout à instaurer l’institutionnalisation de l'égalité des genres à travers l’adoption de politiques dédiées afin d'assurer l'égalité des genres dans l’avancement de carrière des femmes des FAT. Cela implique également de revoir et d'ajuster les règles et procédures des FAT, ainsi que de créer un bureau de genre au sein du ministère de la Défense, et des unités de genre à travers l'administration centrale du ministère et au niveau sectoriel.

Le Togo est aussi fortement engagé pour la mise en œuvre du programme Femmes, paix et sécurité. Appuyées par différentes réformes, les premières femmes militaires ont rejoint les unités de combat des FAT en 2007.  Le pays a également adopté une Politique nationale d'équité et d'égalité de genre (PNEEG) en 2011 et un Plan d'action national pour la mise en œuvre de la résolution 1325 du Conseil de Sécurité entre 2018 et 2022.

Le Fonds de l'Initiative Elsie et ONU Femmes

Créé par les Nations Unies et le Canada en 2019, ayant son siège à l’ONU Femmes, le Fonds de l'Initiative Elsie cherche à accélérer les progrès vers la réalisation des objectifs de genre des Nations Unies, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité et à la Stratégie pour la parité des sexes applicable au personnel en uniforme (UGPS) 2018-2028. Financé par les contributions et les promesses de l’Australie, du Canada, de la Finlande, de l’Allemagne, des Pays-Bas, de la Norvège et du Royaume-Uni, le Fonds de l'Initiative Elsie soutient le déploiement durable et la participation significative des femmes en uniforme chargées du maintien de la paix en fournissant des aides et des incitations financières.

ONU Femmes, fondée sur la vision de l'égalité inscrite dans la Charte des Nations Unies, œuvre pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes et des filles ; l'autonomisation des femmes ; et la réalisation de l'égalité entre les femmes et les hommes en tant que partenaires et bénéficiaires du développement, des droits humains, de l'action humanitaire et de la paix et de la sécurité. ONU Femmes place la paix et la sécurité au centre de ses interventions et donne un appui technique aux Etats membres pour la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité sur les femmes, la paix et la sécurité.

Le Fonds de l'Initiative Elsie a récemment lancé son deuxième cycle de programmation et invite les États membres et les organisations de l’ONU à soumettre leur manifestation d'intérêt avant le 31 juillet 2021.

Lu 244 fois Dernière modification le jeudi, 22 juillet 2021 17:40

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.