Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 3841 / Hier = 4304 / Cette semaine = 24604 / Ce mois = 132359 / Total = 3759062

 

mercredi, 21 juillet 2021 17:34

Togo/ Les résultats de 2 ans d’exécution du Projet RESADE partagés avec le comité national de suivi

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Pour assurer la sécurité alimentaire, il faut produire qualitativement et quantitativement. Cela nécessite à chercher les diverses solutions aux facteurs du sol, des changements climatiques.

 

Prévue pour 4 ans, la mise en œuvre de ce projet a débuté en mars 2019 sous la supervision de l’Institut togolais de recherche agronomique (ITRA) en collaboration avec le Centre international pour l’agriculture biosaline (ICBA) basé à Doubaï. 

Depuis 2019, l’Institut togolais de recherche agronomique (ITRA) en collaboration avec le Centre international pour l’agriculture biosaline (ICBA) exécute le projet d’Amélioration de la résilience agricole à la salinité par le développement et la promotion des technologies adaptées aux producteurs vulnérables (RESADE) 

RESADE a pour but d’améliorer la sécurité alimentaire et les revenues des petits producteurs en l’occurrence, les femmes des zones affectées par la salinité. 

2 ans après, l’ITRA partage avec le comité national de suivi, les progrès réalisés dans la mise en œuvre des activités en 2020, et recueille les différentes orientations en vue d’une programmation des activités futures. C’est à travers un atelier ouvert ce 21 juillet 2021 à Lomé.

Le projet a permis l’élaboration de la monographie du système agricole au Togo, l’étude sur l'irrigation au Togo, l’établissement de la carte de salinité des régions de la Kara et Centrale, la construction des sites de bonnes pratiques…

« Au rang des activités menées en 2020, nous avons fait une étude socioéconomique de base de la préfecture de l'Avé (Assahoun), la collecte des données météorologiques du Togo, l’élaboration de la Salinité des eaux dans la région maritime, la formation des coordinateurs sur la gestion financière et la présentation des rapports du projet… », a expliqué GOTO Chantal, coordonnatrice du RESADE au Togo.

Au terme de ce projet, les bénéficiaires devront adopter de nouveaux systèmes de cultures tolérantes à la salinité avec des technologies et des pratiques d’intensification innovantes. Ce qui permettra l’augmentation de la productivité des terres salines de 30% et de rendement économique des petits producteurs de 20%.

Ce projet de recherche-développement sur les technologies résilientes à la salinité vient une fois encore soutenir les efforts du gouvernement dans la mise en place d’un système de gestion efficace des terres agricoles qui vise à promouvoir un développement socio-économique inclusif et durable du pays.  

Au Togo, des terres saline et sodiques ont été décrites le long de la lagune, du Lac-Togo au fleuve Mono, et le long de la vallée du fleuve Zio. Les sites de production intensive comme la zone de culture maraichère d’Atti Apédokoè seraient également affectés par la salinité des sols.

La salinité touche plus 19 millions de terres cultivables dans le monde en général et en Afrique subsaharienne en particulier. Ce fléau provoque la réduction des rendements et occasionne ainsi l’insécurité alimentaire. La salinité étant due aux sels minéraux présents naturellement dans le sol, constitue un frein à la croissance des cultures.

Cofinancé par la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) et le Fond international pour le développement agricole (FIDA), le projet est mis en œuvre dans sept pays à savoir Botswana, Gambie, Liberia, Mozambique, Namibie, Sierra Leone, Togo.

Lu 149 fois Dernière modification le mercredi, 21 juillet 2021 18:46

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.