Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 3779 / Hier = 4304 / Cette semaine = 24542 / Ce mois = 132297 / Total = 3759000

 

mercredi, 21 juillet 2021 14:48

Togo/ Le Ministère de l’Environnement veut intéresser les femmes communicatrices et responsables d’organes de presse, à la problématique de l’environnement

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Partant du constat selon lequel les femmes des organes de presse ne s’intéressent pas trop à l’information environnementale, le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières (MERF) avec l’appui financier et technique du Programme d’Appui à la lutte contre le Changement Climatique (PALCC), a officiellement lancé des sessions de formation à l’endroit de ces dernières sous le thème, « Les femmes au cœur de la communication environnementale ».

Ainsi, du 22 au 24 juillet 2021 à Atakpamé, la 1ère session de cet atelier sur le genre et changement climatique va regrouper les professionnels des médias de la partie méridionale notamment, la région Maritime et celle des plateaux. La 2ème session à Sokodé prendra en compte les médias de la région des Savanes, de Kara et la région Centrale.

Le but de ces formations est de sensibiliser les femmes et, les amener à s’intéresser à l’information environnementale, à travers des émissions, des reportages et dossiers sur les thématiques environnementales, ceci pour impacter le grand public et aussi appuyer les activités du ministère de l’environnement.

« Les changements climatiques sont source de pauvreté de la population raison pour laquelle le gouvernement multiplie les projets environnementaux », a dit Foli Bazi Katari, ministre de l’environnement et des ressources forestières.

Fruit du ministère de l’environnement, le PALCC, mis en œuvre depuis 2017 pour un montant de 6,5 milliards FCFA, pour une durée de cinq (5) ans et financé par l’Union Européenne, a pour objectif de trouver des solutions aux défis posés par les effets du changement climatique et permettre une émission faible en carbone.

La vulnérabilité de la femme, l’impact du changement climatique, les différentes mesures prises par le gouvernement pour lutter contre le changement climatique et la contribution de la femme contre le changement climatique, sont entre autres les thèmes qui feront l’objet de ces sessions de formation.

Selon les organisateurs, les femmes étant plus vulnérables que les hommes, Il y a lieu de les impliquer d’abord à la planification des activités et ensuite à leurs mises en œuvre pour s’assurer qu’elles font valoir leurs idées.

Assem Ange

Lu 112 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.