Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 3730 / Hier = 4304 / Cette semaine = 24493 / Ce mois = 132248 / Total = 3758951

 

lundi, 19 juillet 2021 12:19

Journée Mondiale de la Population: La jeunesse estudiantine outillée sur les droits sexuels et reproductifs

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Avec l’appui des partenaires entre autres, le Bureau pays du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) ; Health Policy Plus (HP+) ; le Ministère de la Planification, du Développement et de la Coopération à travers la Direction des Études de Population (DEP), a célébré en différé le 17 juillet 2021 à Lomé, la Journée Mondiale de la Population sous le thème « La santé et les droits reproductifs pour tous restent une priorité en période de COVID-19 ».

 

La Journée Mondiale de la Population est une occasion qui permet d’attirer l’attention des décideurs et des populations sur une question émergente de population ou, sur une préoccupation majeure de la population qui va impacter la vie des populations.

Alors, pour marquer cette journée qui, normalement se célèbre chaque 11 juillet, une causerie-débat avec les étudiants en médecine de l’Université de Lomé a été organisée dans le souci de faire de ces derniers des ambassadeurs vue qu’ils sont au premier plan et aussi, parce que, investir dans les jeunes changera les situations réelles surtout qu’ils seront les dirigeants de demain.

Par ailleurs, ce thème insiste sur la nécessité de continuer à mettre l’accent sur la santé de la reproduction et sur les droits sexuels pour que les femmes et les filles jouissent d’une santé globale susceptible de leur permettre de réaliser de façon éclairée leur potentiel et de participer équitablement au processus de développement.

 L’analyse des impacts de la pandémie de la COVID-19 sur la croissance démographique révèle des tendances à une augmentation de la natalité à travers le monde. L’effet conjugué du confinement prolongé, la priorité accordée à la riposte contre la pandémie au détriment des soins de santé de la reproduction y compris la planification familiale entraîne une perspective de la croissance de la démographie surtout dans les pays en voie de développement.

« Comme ces deux dernières années sont marquées par la pandémie à la COVID-19, l’UNFPA a proposé aux nations de célébrer  cette journée sous le thème de la santé sexuelle et reproductive, surtout à l’endroit de la gente féminine plus précisément les jeunes », a dit BABAKE Dominique, Chef de Service au Ministère de la planification, du Développement et de la Coopération.

« Beaucoup de programmes ont été mis en œuvre par le gouvernement qui sont conduits par la Direction de la Santé de la mère et de l’enfant, la santé reproductive mais la plupart des jeunes ne sont pas assez informés de ces réalisations du gouvernement. Donc, il est question au cours de cette rencontre de les entretenir non seulement sur la santé sexuelle, les droits sexuels, leurs préparations à la procréation mais également sur tout ce qui se fait et qui constitue des opportunités qu’ils doivent saisir pour assurer futur et leur potentialité de se reproduire en toute connaissance, en ayant l’information juste pour prendre les bonnes décisions sur leur vie sexuelle et reproductive », a ajouté BABAKE Dominique.

L’Indice Synthétique de la fécondité (ISF) indiquant le nombre d’enfant par femme durant la vie de la femme sur la période procréative (15 à 45), révèle qu’au Togo, ce nombre est de 4,6% enfants/femme. En moyenne à Lomé c’est autour de trois (3) enfants/femme et en milieu rural, c’est cinq (5) enfants pour une moyenne de 4,6 enfants qui est une évolution majeure contrairement à d’autres pays comme le Niger qui tourne autour de sept (7) enfants/femme, un poids pour la demande en matière de service de services sociaux de base et autres.

« Chaque jour au Togo deux (2) femmes meurent des causes évitables dues aux accouchements ou aux complications de grossesse pour cela, le thème retenu tombe à point nommé d’autant plus qu’il faut rappeler aux dirigeants la nécessité d’investir dans la santé de la reproduction », a expliqué Dr Bwato N’SINDI, Représentant de la Représentante Résident de l’UNFPA Togo.

Lu 125 fois Dernière modification le lundi, 19 juillet 2021 12:51

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.