Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 3841 / Hier = 4304 / Cette semaine = 24604 / Ce mois = 132359 / Total = 3759062

 

mercredi, 14 juillet 2021 11:49

7 milliards d'arbres dans les forêts extérieures recensés en Afrique

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une initiative de collecte et d'analyse de données menée par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et la Commission de l'Union africaine (CUA) a révélé pour la première fois l'existence de sept milliards d'arbres hors forêts, qui, combinés, occuperaient une superficie équivalente à celle de l'Éthiopie, entre autres résultats.

 

L'enquête est la première représentation cohérente de l'utilisation des terres du continent et révèle plus de forêts et de terres arables que ce qui avait été détecté auparavant.

La FAO et la CUA ont présenté le 13 juillet 2021, les résultats de l'initiative Africa Open DEAL (Data for Environment, Agriculture and Land), qui a fait de l'Afrique le premier continent à achever la collecte de données numériques précises, complètes et harmonisées sur l'utilisation et le changement d'utilisation des terres. Elle fournit un instantané détaillé du continent, saisi à travers plus de 300 000 points d'échantillonnage entre 2018 et 2020. 

"L'Africa DEAL montre que la science et l'innovation peuvent apporter de véritables solutions et que la collaboration et la mise en commun des expériences permettent d'obtenir les meilleurs résultats. Il soutient la transformation vers des systèmes agroalimentaires plus efficaces, inclusifs, résilients et durables pour une meilleure production, une meilleure nutrition, un meilleur environnement et une meilleure vie pour tous", a déclaré Qu Dongyu, Directeur-général de la FAO, s'exprimant par vidéo lors de l'événement en ligne.

Les autres conclusions annoncées aujourd'hui sont que la zone de l'initiative continentale de la Grande muraille verte compte 393 millions d'hectares de terres présentant un potentiel et des opportunités de restauration, et que 350 millions d'hectares de terres cultivées le sont en Afrique, soit plus du double de l'Union européenne. 

Les résultats révèlent d'énormes possibilités pour la gestion de l'environnement, de l'agriculture et de l'utilisation des terres en Afrique, et augmentent la capacité des pays à suivre les changements et à effectuer des analyses pour une production durable informée, des interventions de restauration et une action climatique. Les participants à l'événement d'aujourd'hui ont également appris comment les pays peuvent détecter les zones de déforestation, les zones de colonisation empiétant sur les terres cultivées ou les prairies et les zones humides en voie de disparition.

"Cette collaboration a... donné l'assurance que nous pouvons encore inverser la tendance, que nous pouvons encore restaurer les terres dégradées à des fins agricoles, grâce à des modèles tels que l'agroforesterie, que nous pouvons encore stopper la désertification, que nous pouvons encore lutter contre le changement climatique, et surtout que nous pouvons encore redonner espoir à l'humanité malgré les obstacles ", a déclaré l'Amb. Josefa Sacko, commissaire de l'Union africaine à l'agriculture, au développement rural, à l'économie bleue et à l'environnement durable.

La collecte panafricaine de données environnementales apporte des connaissances passionnantes

La FAO et la CUA, avec le soutien de l'Agence Panafricaine de la Grande muraille verte, de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) et de 30 pays africains, ont coordonné l'opération de collecte de données à une échelle inédite dans les domaines de l'agriculture, de l'environnement et de l'utilisation des terres.

Les analystes ont été formés à l'utilisation de Collect Earth, “un outil à source ouverte développé par la FAO avec le soutien de Google. Plus de 100 paramètres ont été collectés sur chaque point d'échantillonnage d'environ 0,5 hectares, notamment le nombre d'arbres, les terres agricoles, les feux de forêt et les infrastructures existantes. Les données ont été analysées pour mettre en évidence les changements d'utilisation des terres au cours des 20 dernières années et le potentiel de restauration au niveau national pour chaque pays. L'imagerie à très haute résolution a permis aux analystes d'évaluer des endroits difficilement accessibles sur le terrain, ce qui les a conduits à découvrir les sept milliards d'arbres non répertoriés auparavant.

"L'Africa Open DEAL nous apprend qu'il y a 350 millions d'hectares de terres cultivées en Afrique, soit le double de la superficie de l'Union européenne. Alors pourquoi devrions-nous encore parler de la persistance de la faim en Afrique? Nous disposons désormais d'informations nouvelles et précises à utiliser dans notre lutte contre la faim sur le continent", a déclaré Abebe Haile-Gabriel, Sous-directeur général de la FAO et représentant régional pour l'Afrique.

Autonomiser les utilisateurs de données grâce à la technologie géospatiale

Cette nouvelle technologie géospatiale numérique offre de grandes possibilités aux utilisateurs de données et fournit un accès ouvert aux données d'observation de la terre et du climat avec une capacité de calcul gratuite. Les données et les informations d'Africa Open DEAL sont intégrées dans la plateforme géospatiale de l'initiative Hand-in-Hand de la FAO et sont accessibles à tous via EarthMap.org.

Les informations factuelles s'appuient sur les bases de données de la Grande muraille verte qui a créé des connaissances uniques et des données de base biophysiques par le biais du programme Action contre la désertification. "La preuve du concept de l'Africa Open DEAL est fermement ancrée dans le modèle de restauration à grande échelle de la FAO à l'appui de la Grande muraille verte", a déclaré Moctar Sacande, qui coordonne le programme Action contre la désertification à la FAO.

L'initiative Africa Open DEAL est possible grâce aux partenariats et au soutien financier de l'Union européenne, de l'Allemagne et de la Turquie.

Lu 110 fois Dernière modification le mercredi, 14 juillet 2021 12:18

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.