Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 3482 / Hier = 4304 / Cette semaine = 24245 / Ce mois = 132000 / Total = 3758703

 

mardi, 13 juillet 2021 11:21

5ème édition de la Journée africaine de lutte contre la corruption: HAPLUCIA a marqué l'événement

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La corruption est un fléau qui met à mal l’économie de toutes les nations de par le monde car, elle viole les droits économiques et sociaux, écorne l’image des pays, engendre la pauvreté permanente et plus encore fait du mal aux finances publiques.

 

Raison pour laquelle des efforts se font à tous les niveaux pour combattre ce mal qui gangrène les Etats d’où l’instauration d’une journée africaine de lutte de la corruption, célébrée chaque 11 juillet.

Ainsi, la Haute Autorité de Prévention et de lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA) a célébré le 12 juillet 2021 à Lomé, la 5ème édition de la Journée Africaine de lutte contre la corruption placée sous le thème « Communautés économiques régionales: Acteurs essentiels dans la mise en œuvre de la convention de l’Union africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption ».

Cette journée permet aux Etats de voir ce qu’il faut pour impulser la lutte contre la corruption dans les quinze (15) Etats membres de la sous-région.

« Ce thème nous permet de découvrir l’impulsion de la lutte contre corruption dans la région ouest africaine par la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest sans oublier l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine », a dit Essohana WIYA, président de la HAPLUCIA.

L’importance de la lutte contre la corruption n’est plus à démontrer car elle nourrit tous les autres crimes organisés et fait perdre à l’Afrique en moyenne 148 milliards de dollars par an alors que l’aide publique au développement qu’elle reçoit chaque année s’élève à 146 milliards de dollars US.

Bref, l’Afrique n’aura plus à toujours tendre la main pour des aides venant de l’extérieur, si elle gagne le combat contre le fléau de la corruption.

Pour cela, en matière de stratégie, la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a prescrit la lutte en quatre (4) principaux piliers notamment, les mesures préventives, des incriminations, des agences anti corruptions et une coopération forte, tout ceci à travers le protocole du 21 décembre 2001 et de la Convention de Mérida du 31 octobre 2003.

Lu 99 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.