Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 360 / Hier = 6135 / Cette semaine = 18491 / Ce mois = 82146 / Total = 3139037

lundi, 01 mars 2021 18:27

OMC: Dr Ngozi Okonjo-Iweala a pris fonction ce 1er mars avec une surprise

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dr Ngozi Okonjo-Iweala, la nouvelle Directrice Générale de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), première femme, première africaine a pris ses fonctions ce 1er mars à Genève.

 

A soixante-six ans (66 ans), Ngozi Okonjo-Iweala part pour un mandat de quatre ans. 

A sa prise de fonction, une surprise l’attend : il s’agit d’une sculpture sur glace représentant des poissons installée devant le siège de l’OMC. L’initiative revient à une coalition internationale qui dénonce la surpêche et réclame l’élimination des subventions publiques qui contribuent à vider les océans.

Les subventions à la pêche font l’objet de difficiles négociations depuis de longues années. Ce dossier peut paraître anecdotique, il est pourtant capital tant il concerne le gagne-pain de millions de personnes dans le monde.

Autres dossiers que devrait affronter Ngozi Okonjo-Iweala sont l’instance d’appel de l’Organe de règlement des différends paralysée depuis décembre 2019, faute de juges, les réformes nombreuses et conflictuelles. L’Union européenne (UE) veut donner la priorité au principe d’une OMC à deux vitesses. L’idée est que des Etats qui sont partants pour un accord de libéralisation dans un domaine spécifique puissent aller de l’avant, sans attendre un consensus général. «Tout le monde n’a pas le même besoin au même moment», avait dit un diplomate européen.

Selon des experts de l’OMC, en matière de réformes institutionnelles, la confrontation est annoncée d’avance entre les Etats-Unis, l’UE et leurs alliés et Pékin sur de nombreux dossiers. Les pays industrialisés n’admettent plus le statut de pays en développement de la Chine qui lui donne de nombreux avantages. Mais, dans l’immédiat, la nouvelle directrice de l’OMC sera appelée à donner son impulsion au dossier urgent lié à la pandémie de Covid-19. Une large coalition de pays demande une dérogation des règles sur la protection de la propriété intellectuelle afin de pouvoir produire les vaccins en masse. Les Etats-Unis, la Suisse, l’UE ne veulent pas entrer en matière.

«Je viens à Genève surtout avec une nouvelle paire d’yeux pour jeter un nouveau regard», a dit récemment la principale intéressée.

Lu 129 fois Dernière modification le lundi, 01 mars 2021 19:29

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.