Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 729 / Hier = 6135 / Cette semaine = 18860 / Ce mois = 82515 / Total = 3139406

jeudi, 25 février 2021 21:19

Economie informelle : L’extension de la sécurité sociale aux acteurs touchera 3,34 millions de travailleurs dont 52,7% de femme

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L'effort du gouvernement pour que toute la population bénéficie d'une protection sociale fait son bonhomme de chemin et va de concret en concret gage de réduction sensible de déficit de couverture de sécurité sociale.

 

Ainsi, en collaboration avec ses partenaires dont le Bureau International du Travail (BIT), l'Union Européenne etc, le gouvernement a procédé le 25 février 2021 à Lomé au lancement officiel du projet d'appui à l'extension de la sécurité sociale aux acteurs de l'économie informelle.

Ledit projet qui va concerner 3,34 millions de travailleurs de l'économie informelle dont 52,7% de femmes a pour objectif de développer des stratégies et des outils pour garantir un accès effectif des travailleurs de l'économie informelle au régime de sécurité sociale. Ledit projet d’appui social au Togo est mis en œuvre par le Bureau International du Travail avec le soutien financier de l’Union européenne.

Il contribuera donc à une réduction sensible du déficit de couverture de sécurité sociale et s’inscrit dans le cadre des actions et réformes en cours de consolidation par le gouvernement en conformité avec les objectifs et priorités du Plan national de développement (PND) et de la feuille de route du Gouvernement 2020-2025.

Pour Gilbert Bawara, Ministre de la fonction publique, du travail et du dialogue social, " L’objectif de ces actions, mesures et réformes est d’assurer à chaque togolais, la garantie d’accès aux mécanismes de protection sociale les plus appropriés. La mise en place de divers autres projets et programmes de gratuité au profit des personnes les plus vulnérables, s’inscrivent dans cette volonté réaffirmée du Chef de l’Etat d’offrir de manière progressive, maitrisée et pérenne, une couverture maladie à tous les citoyens de notre pays.

Il en a ainsi, entre autre, du programme School-Assur au profit des écoliers et élèves, de nouveau code de travail qui instaure des mécanismes innovants de protection sociale des travailleurs du secteur privé, notamment par l’assurance obligatoire, la réforme en cours du système d’assurance maladie fondée sur les principes de solidarité nationale, d’équité, de mutualisation des risques, de responsabilité individuelle et collective et du projet de mise en place d’un registre social unique ".

Cette initiative pilotée par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), vient élargir une fois de plus le champ d’intervention de la CNSS en ce qui concerne les prestations qu’elle offre. Depuis 2011, le législateur a octroyé aux travailleurs indépendants, l’opportunité d’avoir une couverture sociale, les travailleurs salariés régis par le code du travail étant les seuls bénéficiaires au paravent. Les prélèvements se feront sur la base des revenus, même si ces derniers ne sont pas fixes et tangibles. « Les études ont permis de doter la CNSS d’une cartographie des organisations exerçants dans l’économie formelle, ce qui a servi à mieux connaître cette cible et à connaître leur pouvoir contributif.

C’est ce travail qui a permis à la CNSS de concevoir un projet de couverture du risque vieillesse pour tous », a précisé Ingride Awadé, Directeur général de la CNSS. A terme, le projet ambitionne dans un délai, le développement d’une base de données nécessaire pour la détermination des paramètres techniques et financiers permettant l’élaboration de produits de sécurité sociale convenables et accessibles aux travailleurs de l’économie informelle, le renforcement du système d’information et l’adaptation de l’architecture institutionnelle facilitant l’immatriculation de ces travailleurs ainsi que l’acheminement des prestations et le renforcement des capacités des services techniques publics, des institutions de la sécurité sociale, des partenaires sociaux ainsi que des organisations représentatives de l’économie informelle pour faciliter le consensus autour des options d’extension de la sécurité sociale qui, tout en garantissant l’adéquation et l’accessibilité des prestations, assurent la viabilité et le développement du régime général de sécurité sociale.

Charles KPOWOADAN

Lu 110 fois Dernière modification le jeudi, 25 février 2021 21:23

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.