Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 1217 / Hier = 5682 / Cette semaine = 17119 / Ce mois = 127987 / Total = 2530491

mardi, 06 octobre 2020 20:13

Consommation locale : Le ministre Kodzo Adedze a visité l’entreprise locale « Mi Doum » spécialisée dans la production des poulets fumés

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Les autorités togolaises souhaitent faire de la promotion de la consommation locale une priorité afin d’encourager les jeunes à l’entrepreneuriat et stimuler l’économie nationale.

 

Le pays vient de lancer ce 06 octobre 2020, « le mois de la consommation locale ».

Dans cette perspective, Kodzo Adedze, ministre du commerce, de l'industrie et de la promotion de la consommation locale a profité de l’occasion pour visiter l’entreprise locale « Mi Doum » en français « la saveur du naturel », à Assahoun (55 km de la capitale) spécialisée dans la production des poulets fumés emballés.

Cette jeune entreprise a pour vision de réduire les importations des poulets et de fournir à la population togolaise les poulets locaux bio.

 « Nous avons commencé par l’élevage des poulets dans notre ferme que nous livrons aux restaurants et les hôtels de la place. Puis, est venue l’idée en 2018 d’aller à la production des poulets fumés. Un premier coup d’essai avec 10 poulets, 20, 50 et 60 avec les amis et la mayonnaise a donc pris », explique Dodzi BOCKOR le Directeur Général de « Mi Doum ».

Comme tout jeune entrepreneur, rapidement, le besoin de financement fait surface malheureusement les banques de la place ont refusé d’accorder des prêts pour soutenir ce projet porteur.

«  L’idée étant intéressante, nous avons demandé des prêts auprès des banques qui n’ont pas abouti. Notre chance, est l’arrivée du Mécanisme Incitatif de Financement Agricole (MIFA) qui a trouvé génial ce projet en acceptant d’accorder un financement de 150 millions FCFA. C’est le fruit de cette unité ici présente », a fait savoir Dodzi BOCKOR.

La capacité de production de l’unité s’élève à environ 648 poulets par jour avec une prévision de 39000 poulets par mois.

« Les difficultés de l’unité, c’est le besoin en approvisionnement des poulets locaux frais sur le terrain », martèle Dodzi BOCKOR.

La jeune entreprise est dans la démarche qualité avec un personnel professionnel.

« C’est la volonté du gouvernement de voir les jeunes s’intéresser à l’entreprenariat et surtout de s’engager dans la transformation et la promotion des produits locaux », a fait savoir le ministre Kodzo Adedze.

Une visite à la ferme de production a mis fin à la visite sous une pluie battante.

Lu 589 fois Dernière modification le mardi, 06 octobre 2020 21:29

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.