n
Date du jour :

Google ads

Aujourd'hui 84

Hier 439

Semaine 2642

Mois 1506

Total 26533

38ème réunion annuelle du RPCA : L’Afrique de l’Ouest et le Sahel échangent autour de la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la région à Lomé

décembre 07, 2022 0 1180

Au sahel et en Afrique de l’ouest, la situation sécuritaire alimentaire demeure préoccupante.

Au moins 80% des populations ont besoin d’assistance alimentaire et nutritionnelle dans une région en proie de conflits et autres formes de violence qui aggravent les crises alimentaires et nutritionnelles. Face à cette situation difficile, le Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest, et l’Organisation de coopération et de développement économique organisent, en collaboration avec le gouvernement togolais, la 38ème réunion annuelle du Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA) au Sahel et en Afrique de l’ouest, du 06 au 09 décembre 2022, à Lomé.

Placée autour du thème « Crises pastorales, sécuritaires et résilience alimentaire et nutritionnelle », cette réunion a double objectif notamment, partager les connaissances sur l’ampleur du phénomène, y compris les stratégies d’adaptation développées par les populations affectées ; identifier les options politiques permettant de renforcer la résilience alimentaire et nutritionnelle des plus vulnérables, la stabilité et la paix.

«Pour y faire face, une solidarité régionale est nécessaire. Tous les pays de la sous-région sont conscients de la nécessité d'investir dans l'avenir, d'innover pour que les chaînes alimentaires de demain répondent efficacement aux enjeux. Et pour être efficace, nos politiques et actions doivent fournir de manière holistique des réponses plurielles. La question alimentaire et nutritionnelle relève d'une course de fond et non de vitesse. Il faut passer à la vitesse supérieure au risque d'être définitivement débordé par l'ampleur des problèmes », interpelle Ibrahim Assane Mayaki, président honoraire du club du Sahel et de l'Afrique de l'ouest.

La situation appelle à prendre des mesures urgentes. La solidarité régionale devrait aussi passer par la création d’unité de production de fertilisants capables d’approvisionner les petits producteurs de la région et à coûts réduits.

« Il s'agit notamment de maintenir à un niveau supportable les prix des produits pétroliers qui impactent sur le coût du transport et le panier alimentaire des ménages vulnérables. Il faudrait moderniser la production agricole, animale et halieutiques avec le recours à l'irrigation intelligente, à la mécanisation et aux intrants, de façon à assurer la disponibilité en toute saison les produits vivriers au regard des effets persistants au changement climatique », a déclaré la Cheffe du gouvernement du Togo, Mme Victoire Tomégah-Dogbé.

Pour le Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l'Afrique de l'Ouest (ROPPA) pour faire face aux nombreux défis, il faudrait un accompagnement conséquent des plans de riposte dans les pays, et d’insister sur des solutions structurelles et endogènes qui mettent l’accent sur des modèles d'intensification basés sur les fertilisants organiques accessibles aux producteurs.

Au programme, des sessions thématiques sur ; les résultats provisoires de la campagne agropastorale 2022-2023 et la situation alimentaire et nutritionnelle ; les crises pastorales, sécuritaires et la résilience alimentaire et nutritionnelle ; les investissements pour la résilience des systèmes alimentaires et la gouvernance de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ; le vendredi 09 décembre 2022 : Journée spéciale dédiée au Togo.  Face aux partenaires du secteur agricole, le Togo partagera son expérience en matière d’investissements dans la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et dans la résilience.

 

Last modified on mercredi, 07 décembre 2022 08:45

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires