n
Date du jour :

Google ads

Aujourd'hui 81

Hier 439

Semaine 2639

Mois 1503

Total 26530

Journée Internationale des personnes handicapées

décembre 04, 2022 0 1153

Afin de favoriser l'intégration et l'accès à la vie économique, sociale et politique des personnes handicapées, une Journée Internationale des Personnes Handicapées a été proclamée, en 1992, par les Nations Unies, à la date du 3 décembre.

Une opportunité idéale de réaffirmer certains principes de base, trop souvent oubliés: "Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits". Le respect de cette dignité due à chaque personne, valide ou non, implique la reconnaissance de droits fondamentaux comme l'éducation ou l'accès au travail.

 

Au Togo, comment est perçu le quotidien des personnes vivant avec un handicap dans la société ?

En effet, il y a quelques années de cela, dans nos sociétés traditionnelles en Afrique en général et plus particulièrement sur la Terre de nos Aïeux, le Togo, la plupart des personnes handicapées vivaient en cachette, parce qu’elles étaient traitées de sorcières. Dans beaucoup de famille, le handicap était vécu comme une malédiction et les personnes handicapées étaient censées ne pas avoir un  avenir dans la société. Mais avec le temps, le handicap est rentré dans le champ des problèmes sociaux avec comme principe la nécessité d’un changement de l’environnement pour faciliter l’accessibilité et l’inclusion des personnes handicapées. Aujourd’hui le handicap est devenu un enjeu des droits humains. L’enjeu étant l’égalisation des chances et l’accès aux mêmes droits pour tous sans discrimination. Après de longues luttes, bien des secteurs sociaux se sont ouverts aux personnes en situation de handicap. Ces victoires sont surtout le fruit d’une action concertée de diverses associations de personnes handicapées.

 

" L’inclusion du handicap est un aspect essentiel du respect des droits humains, du développement durable et de la paix et de la sécurité. Cette inlusion est essentielle à la promesse inscrite dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 du Chef de l'État, SEM. Faure Essozimna GNASSINGBÉ, à savoir ne laisser personne de côté. L’engagement pour la réalisation des droits des personnes handicapées n’est pas seulement une question de justice mais un investissement dans notre avenir commun ", a déclaré le Maire Kossivi Dieudonné THADDÉE, au passage devant les micros d'un journaliste de la rédaction de Horizon-news.net.

Face à la multiplication des initiatives prises par les personnes handicapées et suite au plaidoyer de la Fédération Togolaise des Associations de Personnes Handicapées (FETAPH) avec l’appui de l’ONG Handicap International, le gouvernement togolais a été amené à créer une direction des personnes handicapées au sein du Ministère de l’Action Sociale. Cette direction s’est vu confier la mission de définir les stratégies de protection et de promotion des personnes handicapées et de coordonner l’ensemble des actions entreprises en leur faveur.

Le Maire de la commune Ogou 3, Kossivi Dieudonné THADDÉE, a signifié que " faciliter l'intégration et l'épanouissement des personnes handicapées sur le marché du travail, constitue l'un des principaux défis du gouvernement; Qu'en dépit de nombreux efforts menés en matière d’insertion, de nombreux problèmes demeurent. 2/3 des personnes handicapées de plus de 18 ans n’ont jamais été scolarisées, un tiers a atteint le niveau primaire, un tiers le secondaire. Et moins 3% le niveau universitaire ".

Mais il a mentionné que les chaînes qui nous empêchent d’être libres sont plus mentales que physiques, car son vécu quotidien en est une illustration vivante de ce que c'est que  « Vouloir, c'est Pouvoir »!!!

" Naître, devenir, vivre handicapé en Afrique n'est pas chose facile car malgré quelques sursauts de modernité, la mentalité africaine est encore très intolérante vis-à-vis du handicap. La personne handicapée est souvent pointée du doigt, isolée, coupée de sa famille, laissée pour compte. Ceci parce que le handicap est considéré comme une malédiction dans une société où la superstition est encore monnaie courante, même si on se défend bien de le dire ", a révélé le Maire Kossivi Dieudonné THADDÉE.

Il faut noter que trois choses doivent définir ou être des leitmotivs pour une personne vivant avec un handicap aujourd'hui :

- Quand on veut vraiment, on peut. Certes, les obstacles nous semblent parfois insurmontables, mais il faut garder espoir et ne jamais baisser les bras.

- Les personnes handicapées méritent qu'on se penche sur leur cas, car beaucoup de leurs droits – même les plus basiques – sont bafoués.

- Et surtout que les OSC œuvrant pour l'amélioration des conditions de vie et le bien-être des personnes handicapées accompagnent le gouvernement togolais à pouvoir trouver des solutions idoines avec la mise en œuvre des programmes d'inclusion sociale, car mieux vaut savoir faire preuve d'initiatives.

Le seul et unique handicap dans ce monde est et demeure " le manque de confiance en soi qui agit comme un boulet auquel on serait enchaîné: quel que soit l’élan que l’on a pour aller de l’avant, il nous retient, nous maintient là où on est, voire nous donne même le sentiment de reculer. Quand on manque de confiance en soi, la moindre action inhabituelle devient une épreuve, et parfois, même les habitudes sont source de stress, d’inquiétude ou d’anxiété ".

Il s'est séparé de nous sur ces propos de Jean Pierre Brouillaud, " il n’y a pas de handicap, il n’y a que des différences, le seul handicap que je connaisse relève du fait de ne pas accueillir l’autre tel qu’il est ".

 

Jean-Marc rouillaud

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires