n
Date du jour :

Aujourd'hui 373

Hier 603

Semaine 2548

Mois 12578

Total 299986

Climat des affaires : Le Togo promeut une synergie entre les entreprises

juin 12, 2024 0 413

L'environnement togolais des affaires est le seul qui présente dans la sous-région certaines facilités remarquées depuis quelques années maintenant. C'est ce qui vaut au pays plusieurs reconnaissances et l'afflux des investisseurs.

Il est de plus en plus promu une synergie entre les entreprises installées sur le territoire. C'est un aspect de la politique économique et commerciale que mettent en œuvre les dirigeants.

Les mécanismes de facilitation mis en place par les autorités produisent des résultats en terme d'ardeurs créatives des nationaux et des étrangers. Ils sont animés par le désir d'entreprendre.

Au cours du premier trimestre de l'année 2024, ce sont 4 503 nouvelles entreprises qui ont été créées, et c'est même en légère baisse (3 %) en glissement annuel.

Le Centre de formalités des entreprises (CFE) avait enregistré 4 655 entreprises formalisées au premier trimestre de l'année 2023. Selon ses statistiques, en janvier 2024, 1 546 entreprises ont été créées, 1 470 en février et 1 487 en mars. Sur ces 4 503 entreprises lancées, 3 810 sont pour les Togolais et 693 sont portées par les étrangers.

Durant toute l'année 2023, plus de 15 000 entreprises sont nées, un record absolu qui témoigne des initiatives entrepreneuriales sans cesse croissantes au Togo.

Elles peuvent être expliquées par les réformes comme la réduction du délai et du coût de création des entreprises, la digitalisation des procédures de formalisation, etc.

Le ministère de la Promotion et de l'investissement a organisé en mai 2024 un atelier sur les relations inter-entreprises, avec l'appui de la coopération allemande (GIZ).

Réunissant les acteurs du secteur privé, la rencontre a permis de réfléchir autour des moyens à utiliser pour solidifier les liens entre les très grandes entreprises et les investisseurs qui s'installent au pays afin qu'in fine, leur implantation ait des retombées pour les PME nationales.

Du côté du ministère, on est d'accord qu'il « faut trouver les meilleures pratiques pour optimiser l'impact d'un investissement privé sur les TPME (…) afin de maximiser les effets d'entraînement positifs sur notre économie ».

Par ailleurs, cette synergie recherchée favorisera un partage de connaissances, des transferts de technologies et de nouveaux savoirs…

Last modified on mercredi, 12 juin 2024 15:49

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires