n
Date du jour :

Google ads

Aujourd'hui 457

Hier 740

Semaine 1593

Mois 457

Total 25484

Eau et assainissement : De plus en plus de localités boivent de l’eau saine sur l’étendue du territoire

janvier 19, 2023 0 461

 

Le Togo a fait de l’accès à l’eau potable son leitmotiv dans le processus de développement durable en marche. De plus en plus de localités boivent de l’eau saine sur l’étendue du territoire. C’est une retombée positive des efforts gouvernementaux qui pondent des initiatives sociales innovatrices et porteuses de résultats.

L’ambition ultime au Togo est de vraiment arriver à une couverture universelle en eau potable d’ici l’an 2030. Aujourd’hui, le taux de desserte en eau potable est de 68% en milieu rural et 58% en milieu urbain. En 2010, il était de 34%.

Une plateforme de mobilisation des ressources

Le Togo peut déjà compter sur une stratégie nationale d’accès et d’exploitation du service public d’eau potable qui prouve sa valeur. Outre celle-ci, les pouvoirs publics ont trouvé l’idée de créer une plateforme dédiée à la mobilisation des ressources pour le financement des projets prioritaires structurants en matière d’accès à l’eau potable.

Un outil avantageux

Que ce soit à court, moyen ou long terme, la plateforme facilitera le financement des projets d’investissements à grand impact, comme le souhaite la feuille de route gouvernementale Togo 2025 en termes d’accès universel des populations à l’eau potable et à l’assainissement.

C’est une initiative pour trouver davantage de ressources pour l’opérationnalisation des plans directeurs d’approvisionnement en eau potable dans le Grand Lomé ainsi que dans d’autres villes secondaires du pays. Les investissements sont chiffrés à 270 milliards de francs CFA d’ici 2025, 600 milliards à l’horizon 2030 et 1 433 milliards d’ici 2050.

Des milliards dédiés chaque année au secteur

En 2022, ce sont plus de 23 milliards de francs CFA qui ont été réservés par le gouvernement dans le budget pour l’approvisionnement en eau potable. Une année plus tôt, 17 milliards de francs avaient été alloués au secteur de l’eau potable.

Pour la nouvelle année 2023 dont le budget a encore une forte teneur sociale, les projets d’eau et d’assainissement vont être boostés. Cela inclut la mise à disposition des pompes hydrauliques, la réalisation des forages, la construction des latrines publiques, la mise en place des postes à énergie solaire, les réformes facilitatrices de branchements TdE, etc.

 

L’eau potable est de plus en plus disponible au Togo

Le pays ne cesse d’intervenir dans le secteur de l’eau potable. De grands chantiers sont ouverts pour apporter de la satisfaction aux populations, surtout celles qui sont installées dans les zones éloignées de la capitale.

Grâce à des investissements de taille, le pays peut compter sur des projets pour apporter de l’eau. Surtout, le Projet eau et assainissement au Togo (Peat) divisé en 02 phases.

Les réalisations pour le compte de la première phase du projet ont coûté à l’exécutif togolais 05 milliards et 212 millions de francs CFA. Elle a pris fin depuis août 2021. Quant à la deuxième, un montant de 25 milliards de francs a été mis sur la table.

Beaucoup d’argent investi

Actuellement, de grands projets structurants sont en cours d’exécution. Le ministère de l’Eau et de l’Hydraulique villageoise table sur un volume d’investissement de 90 milliards de francs CFA. Il prend en compte la phase 2 du projet AEP et le Passco 3…

Ce dernier consiste à la réalisation de 950 forages dont 500 dans la région des Savanes et 450 dans la région de la Kara. Bien avant, la première phase du projet avait permis de réaliser 354 forages équipés de pompes à motricité humaine dans la région des Savanes.

Après, la seconde a contribué à la réalisation de 400 nouveaux forages équipés de pompes à motricité humaine dont 200 dans la région des Savanes et 200 dans la région de la Kara. Lancée pour une durée de 20 mois, la phase 2 du projet AEP prendra fin d’ici le 23 février 2023. Son objectif est d’étendre le réseau d’eau aux quartiers éloignés de la ville de Lomé.

Le Togo a par ailleurs intégré d’autres chantiers au Plan d’urgence dans la région des Savanes. Les populations vulnérables installées dans la partie septentrionale du pays bénéficient de 75 forages en cours de construction dans près de 30 localités.

Répartition des objectifs

D’autres chantiers débuteront en 2023. Ils vont nécessiter un investissement d’une soixantaine de milliards de francs CFA. Le Togo entend bien tout mettre en œuvre pour faire de ses ambitions une réalité.

D’ici 2025 comme taux de couverture, l’exécutif compte atteindre la barre des 85% au plan national, 95% en milieu rural, 85% en milieu semi urbain, 75% en milieu urbain et 80% dans le Grand Lomé.

 

En 2021, les données fournies par le ministère de l’Eau et de l'Hydraulique villageoise faisaient état d’un taux de desserte en eau potable de 61,5% au niveau national, dont 60,25% en milieu urbain, 52,88% en milieu semi-urbain et 69,49% en milieu rural.

 

Last modified on lundi, 23 janvier 2023 09:43

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires