n
Date du jour :

Google ads

Aujourd'hui 470

Hier 740

Semaine 1606

Mois 470

Total 25497

L’industrie textile togolaise est sur une bonne voie de relance

janvier 04, 2023 0 322

Après des décennies d’abandon, l’industrie du textile au Togo semble comme un phénix renaître de ses cendres avec la création du parc textile de la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA). Pour booster ce secteur à fort potentiel de création d’emplois et de valeur ajoutée, l’Assemblée nationale a voté en novembre 2022 un projet de loi.

Il vise la création d’un cadre incitatif pour les industries du textile et de l’habillement pour permettre au Togo de disposer d’un cadre juridique attractif. Le projet de loi comporte 43 articles regroupés en 09 chapitres.

In fine, l’initiative va permettre au Togo de développer son secteur. Le coton est cultivé un peu partout dans la sous-région et les pays producteurs se lancent dans le développement d’une industrie textile et de l’habillement. Le Togo entend protéger ses producteurs de la concurrence grâce à des mesures incitatives innovantes et spécifiques.

Le centre de formation en couture industrielle de la PIA a été inauguré le 31 octobre 2022.  Durant sa phase pilote, 800 jeunes togolais dont 59% de filles ont bénéficié d’une formation en confection d’habillement. Au total, 2 000 jeunes togolais recevront d’ici 2023 des formations relatives aux métiers du textile et seront ensuite employés sur la chaîne du textile.

Installé au sein du parc textile et doté de matériels modernes, le centre est composé de plusieurs compartiments comme le magasin, la coupure, des lignes de production, le repassage, l'emballage, la finition, la maintenance et l’échantillonnage. Sa capacité de production mensuelle est de 60 000 pièces. Il prévoit de dépasser le million de vêtements par mois.  

Producteur non moins important de l’or blanc, le Togo veut profiter pleinement de la valeur ajoutée de son coton certifié "Cotton made in Africa" (Cmia), une norme internationalement reconnue pour le coton durable provenant d’Afrique.

Quant aux projections, des tonnes de coton seront transformées grâce au parc textile. Environ 56 000 tonnes de fibres de coton devraient être converties en produits finis. Les unités présentes sur le parc de la PIA sont tenues d’exporter au moins 70% de leur production. A terme, on vise plus de 40 millions de dollars par an de recettes d’exportation.

Last modified on mercredi, 04 janvier 2023 20:01

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires