n
Date du jour :

Google ads

Aujourd'hui 77

Hier 439

Semaine 2635

Mois 1499

Total 26526

Clin d'œil sur l'actualité africaine

décembre 12, 2022 0 532

Un tour en RDC pour le partage d’expérience en matière de protestation et de contestation politiques.

C’est ce qui a réuni Enseignants chercheurs et étudiants le 02 décembre courant dans la salle KA-A 200 à l’Université de Kara. Inscrite dans le cadre du  7ème café scientifique du Laboratoire Pôles de Recherche et d’Expertise sur la Dynamique des Espaces et des Sociétés (PREDES), cette séance a porté sur le thème « La mobilisation des moto-taximen dans les manifestations politiques à Kinshasa ».

Animée par Docteur  Sylvie AYIMPAM de l’Institut des Mondes Africains (IMAF), ce café scientifique a permis de desceller le contexte de la mobilisation et de l’instrumentalisation des moto taximen. A travers sa communication, elle a évoqué le nombre de mandats et le désir d’apporter un soutien à leur frère Félix Tshisekedi. Ainsi, dit-elle « le fait pour les moto taximen de parler la même langue que le Chef d’Etat suffisait pour s’engager politiquement sans une carte politique ». Cette nouvelle forme de manifestation politique mise en place par l’actuel Président de l’assemblée nationale Jean-Marc KABUND, consiste à agir à travers des citoyens unis par un lien d’homogénéité socioculturelle comme une force de répression.

Dans son intervention, le Docteur AGBAMARO a établi une analogie entre les manifestations à Kinshasa et au Togo. Ainsi, « au Togo, les taximen ne sont pas d’un parti politique. Leur engagement se manifeste par l’idée de se faire de l’argent vu la récurrence de la pauvreté », a –t-il laissé entendre.

En effet, cette conférence était le lieu pour les organisateurs et les participants d’examiner la mobilisation des moto-taximen. Portant sur le contexte de sa tenue, « la conférence s’inscrit dans les activités mensuelles du laboratoire qui a instauré des cafés scientifique depuis 2020. Elle a permis de présenter la mobilisation des motos taximen dans les manifestations politiques à Kinshasa. A travers son approche, elle a pu établir une articulation entre la mobilité liée aux taxis motos et les aryennes politiques » a déclaré le Directeur du laboratoire PREDES, le Docteur GUEZERE. « C’est une communication qui nous permet d’établir un lien entre le transport et la politique », a affirmé Komlan ODJILI, maître assistant en géographie. Portant sur la naissance des motos taximen en RDC comme au Togo, « c’est un phénomène né dans un contexte de crise socioéconomique », a –t- il ajouté.

Pour Mlle Fridaos LAWANI, Étudiante en master de recherche au département de Géographie, ce fut une occasion de connaitre la RDC et son contexte politique.

Au terme de la conférence, madame la conférencière a entretenu la gente féminine sur des conseils pratiques pour une meilleure réussite dans la vie socioprofessionnelle. Par ailleurs, cette conférence s’est proposée d’examiner quelques manifestations récentes de protestation politiques des moto-taximen, extraites des matériaux d’enquête collectées dans le cadre d’une recherche ethnographique en cours sur les dimensions sociopolitiques des taxi-motos.

 

Last modified on lundi, 12 décembre 2022 18:51

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Articles populaires