n
Date du jour :

Aujourd'hui 700

Hier 434

Semaine 700

Mois 17615

Total 206641

La monnaie commune serait la prochaine démarche de l'Alliance des États du Sahel (AES)

janvier 29, 2024 0 229

Dans un communiqué conjoint diffusé dimanche (28.01.24), les régimes militaires au pouvoir au Burkina Faso, au Mali et au Niger ont décidé de retirer leur pays, avec effet immédiat, de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), organisation sous-régionale de 15 membres.

Les dirigeants respectifs des trois Etats sahéliens, "prenant toutes leurs responsabilités devant l'histoire et répondant aux attentes, préoccupations et aspirations de leurs populations, décident en toute souveraineté du retrait sans délai du Burkina Faso, du Mali et du Niger de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest", dit le communiqué lu sur les médias d'Etat de ces pays.

Les trois pays, confrontés à des problématiques similaires d'insécurité, de jihadisme et de pauvreté, ont des relations tendues avec la Cédéao depuis que des militaires y ont pris le pouvoir par la force, en 2020 au Mali, en 2022 au Burkina Faso et en 2023 au Niger.

La Cédéao essaie d'endiguer les coups de force et de pousser au retour le plus vite possible des civils au pouvoir. Elle a pris de lourdes sanctions contre le Mali et le Niger et est allée jusqu'à menacer de recourir à la force dans ce dernier pays. Elle a suspendu les trois pays de ses organes.

« La Commission de la CEDEAO n’a pas encore reçu de notification officielle directe de la part des trois États membres concernant leur intention de se retirer de la Communauté. La Commission de la CEDEAO, conformément aux directives de l’Autorité des chefs d’État et de gouvernement, travaille avec diligence avec ces pays pour le rétablissement de l’ordre constitutionnel. Le Burkina Faso, le Niger et le Mali restent des membres importants de la Communauté et l’Autorité reste engagée à trouver une solution négociée à l’impasse politique. La CEDEAO suit de près l’évolution de la situation et fera d’autres déclarations en temps voulu », réagit la Commission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) juste après publication du communiqué du retrait.

« Tant que le Mali, le Burkina Faso et le Niger représentent des menaces pour la stabilité politique et la sécurité de la sous-région, leur retour au sein des organes de la CEDEAO ne devrait pas être négocié. Il considère toute concession comme une capitulation face à des pays violant les règles démocratiques et les textes fondateurs de la CEDEAO », a indiqué l’ancien ministre et député Ivoirien, Alain Logbonon.

Sur le réseau social X, le leader d’opinion Kemi Seba a réagi. « Que la Cédéao ne s’imagine pas un seul instant pouvoir forcer les pays de l’AES à rester en son sein« , a écrit le militant panafricaniste, évoquant l’arrogance de l’organisation dans l’affaire d’intervention militaire contre le Niger. Kemi Seba fait le pari d’une Afrique de l’ouest libre et souveraine sous les auspices de l’Alliance des Etats du Sahel (AES).

Les 03 pays ont jusqu'à un an pour se retirer officiellement de l'organisation sous régionale.

Mali, Niger et Burkina : une monnaie commune en vue ?

Selon Iba Karim, doctorant en Sciences économiques et de gestion, cette monnaie serait la prochaine démarche de l'Alliance des États du Sahel (AES). "Les trois pays ont tout à gagner en allant avec leur propre monnaie", a-t-il avancé. "La viabilité de cette devise sera assurée par les richesses naturelles des trois paysSur le plan de la réserve d’or […], le Ghana c’est le premier producteur, puis, le Mali le deuxième et le Burkina est troisième […]. Ça veut dire qu’à l’AES, on se retrouve avec le deuxième et le troisième pays producteur d’or. Ce n’est pas petit. Dans le cas des autres minerais et des autres ressources, il y a le Niger avec l'uranium, ce n'est pas petit. Ils ont le pétrole au Mali, au Niger et même au Burkina il semblerait qu’on a du pétrole. Si nous mettons tout ça dans la balance, je pense que notre monnaie pourrait tenir", a-t-il ajouté.

Last modified on mardi, 30 janvier 2024 17:56

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Horizon News est est une maison de presse en ligne et de communication spécialisée dans le journalisme , le reportage et la publicité.

Articles populaires