INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 143 / Hier = 876 / Cette semaine = 1019 / Ce mois = 19674 / Total = 249653

Société

Société (617)

Un an après l’avoir assumée, le Togo vient de reprendre la présidence du Conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine, l’organe décisionnel permanent de l’institution, chargé de la prévention, la gestion et le règlement des conflits.

Le ministère en charge de la jeunesse vient de lancer un appel à projets visant à sélectionner et à primer 12 meilleurs micro-projets portés par des associations de jeunes.

La Conférence des évêques du Togo (CET) a tenu, du 18 au 21 juin dernier, sa XXI ème session ordinaire.

Au sortir de cette assise, des décisions sérieuses ont été prises, notamment la création de bureaux ecclésiastiques de signalement d’abus sexuels.

Les évêques du Togo veulent lutter contre les abus sexuels sur mineurs et personnes vulnérables au sein de l'Eglise. Et selon le communiqué ayant sanctionné leur dernière session ordinaire, un « bureau ecclésiastique de signalement des présumés cas d’abus sexuels sur mineurs » sera bientôt installé dans chaque diocèse au Togo.

A en croire la Conférence des évêques du Togo, cette décision fait suite aux mesures prises par le Pape François lors du sommet sur les abus sexuels qui a eu lieu en février dernier à Rome.

Avis aux prêtres et aux fidèles.

Au cours de cette assise, l'épiscopat du Togo s'est également penché sur les scènes folkloriques qui ternissent l'aspect sacrée de la célébration eucharistique. A cet égard, il a vivement condamné la « tendance qui se répand de plus en plus de transformer les célébrations eucharistiques en "réjouissances folkloriques" au cours desquelles des prêtres, revêtus de leurs habits sacerdotaux, se mettent à danser sans retenue ».

La conférence exige que ces pratiques folkloriques cessent. Elle invite par la même occasion les fidèles et les prêtres « au respect des normes liturgiques, au recueillement » devant le Saint Sacrement et à la « redécouverte de l’esprit des célébrations eucharistiques ».


Enfin les élections locales 2019

La conférence des évêques du Togo, au cours de son assemblée, n'a pas passé sous silence la situation sociopolitique du pays, notamment les prochaines élections locales.

Les prélats exhortent les partis politiques et tout le peuple togolais à vivre ces périodes de campagne dans le calme. Par ailleurs, ils invitent les candidats et les électeurs à « faire preuve de maturité, en choisissant leur candidat sur la base de leur compétence, de leur honnêteté et de leur engagement au service des collectivités locales ».

En fin de mission au Togo après 06 ans et demi de service, l’ambassadeur du Gabon, Sylver Aboubakar Minko-Mi-Nseme a été honoré samedi 22 juin à travers un dîner d’adieu, organisé en son honneur par le ministère des affaires étrangères à Lomé.

Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé le 18 juin dernier a inauguré le marché moderne d’Elavagno (préfecture de l’Est-mono). Fruit de l'accompagnement de l'Agence nationale d'appui au développement à la base (ANADEB) aux communautés, dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC).

L'apôtre King Yoshua AGBOTI a rendu publique le18 juin 2019, devant les hommes de médias que Dieu a décidé de délivrer le peuple togolais de la malédiction.

Le 30 juin prochain, les togolais seront appelés aux urnes pour élire les conseillers municipaux après 32 ans.

Seul 17,3% des femmes en âge de procréer utilisent une méthode contraceptive moderne. Elles ont en moyenne cinq (5) enfants chacune alors qu’une femme sur trois a des besoins non satisfaits en planification familiale. 401 femmes décèdent pour 1000 naissances vivantes et 27 enfants sur 1000 meurent avant d’atteindre 28 jours.

 Le ministre des Affaires étrangères, Prof. Robert Dussey a offert un dîner d’Adieu ce lundi à Christoph Sander, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo en fin de mission.

Déjà un an que Tchagnao Arimiyao et son bureau sont aux commandes du Conseil national des patrons de presse (CONAPP) après leur élection le 18 mai 2018.