Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 113 / Cette semaine = 1294 / Ce mois = 33975 / Total = 420924

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

Economie

Economie (670)

A la fin des travaux de la 36è session de la Conférence ministérielle de la Francophonie (28 et 29 octobre 2019) à Monaco en France,  Robert Dussey, le ministre togolais en charge des Affaires étrangères, a obtenu le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à l’organisation du premier Forum Economique des Diasporas Africaines (FEDA)  qui se tiendra à Lomé en 2020.

Placée sous le Haut Patronage de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, Président de la République Togolaise, le Ministère du Commerce, de l'industrie, du développement du secteur privé et de la promotion de la consommation locale en collaboration avec ses partenaires organise du 04 au 08 Novembre prochain à Lomé, la 1ère Edition de la « Semaine du secteur privé » sous le thème « Secteur privé : moteur de la croissance et du développement socio-économique du Togo ».

Makhtar Diop le vice-président de la Banque mondiale pour les Infrastructures a échangé à Lomé avec le président de la république Faure Gnassingbé.

Toutes engagées pour freiner voire éradiquer la corruption une véritable gangrène pour l'économie, la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA) a ouvert le 29 octobre 2019 ses portes à l'association Média Togolais contre la Corruption et le Blanchiment (MéToCoB) donnant lieu à des échanges sur les possibilités de collaboration entre les deux (2) entités en vue de faire avancer la lutte contre la corruption au Togo.

La Société financière internationale (SFI), l’institution en charge du secteur privé du Groupe de la Banque mondiale a ouvert un bureau au Togo le 31 octobre dernier scellé par la signature d’un accord de siège en présence de Faure Gnassingbé et de Sergio Pimenta, le vice-président de la SFI pour l’Afrique et le Moyen-Orient.

vendredi, 01 novembre 2019 12:44

Le CNFE à l'heure du bilan à mi-parcours

Écrit par
Face aux médias le 31 octobre à Lomé, les responsables du Comité National de la Facilitation des Échanges (CNFE) avec à sa tête Batchassi Katchali, Directeur du Commerce extérieur, ont dressé le bilan des activités réalisées à mi-chemin ceci en rapport avec les missions assignées audit Comité.

Le Togo a fait un bond spectaculaire dans le classement du Doing business 2020. Le pays est classé 97e place à l’échelle mondiale, soit une progression de 40 places par rapport à l'édition 2019 sur 190 économies du monde.

L'ambition affichée par les institutions de microfinance est de créer un cercle vertueux entre microcrédit, activité professionnelle et autonomie du micro entrepreneur, et d'avoir ainsi une influence positive sur les conditions de vie des bénéficiaires de ses programmes ; mais la microfinance, dont l'ambition semble être avant tout sociale, ne se désintéresse pas des questions financières : la recherche d'une autonomie puis d'une performance financière est aujourd'hui au coeur des préoccupations des IMF, la microfinance approuvent des limites dans la poursuite de son objectif et tendent à se détourner de sa mission initiale(Dérives en microfinance).

Ainsi pour contribuer efficacement à l’assainissement, à la prévention des litiges qui minent le secteur des Microfinances au Togo et aider les populations à bénéficier des services du système financier décentralisé dans les conditions adéquates, l’Association pour la Défense des Intérêts des Membres des Coopératives d’Epargne et de Crédit du Togo (ADIMCT) lance ses activités le 29 octobre à Lomé.

Les membres de ladite association comptent oeuvrer aux côtés des pouvoirs publics au règlement des problèmes qui entravent la bonne marche des institutions de microfinances (IMF) en général et des coopératives d’épargne et de crédit en particulier.

Pour André Afanvi, président de l'ADIMCT, << Nous partons dubconstat selon lequel le Système financier décentralisé (SFD) est devenu pour beaucoup un moyen de se faire de l’argent sans mesure tout en bafouant les droits des populations emprunteuses et pire de les spolier de leurs maigres revenus alors nous allons oeuvrer pour permettre aux membres de toutes les coopératives d’épargne et de crédit du Togo de s’organiser pour défendre leurs droits conformément aux textes en vigueur >>.

Dans ses actions, l'ADIMCT compte aider les coopérateurs et les coopératrices à connaitre et à défendre leurs droits fondamentaux de membres des institutions de microfinance; aider les pouvoirs publics ainsi que les organes d’encadrement du système coopératif sur toute l’étendue du territoire à atténuer des dysfonctionnements liés à la prolifération et à l’anarchie qui prennent corps dans le secteur de la microfinance et aussi , permettre de toucher les couches les plus vulnérables et les aider par une politique de mise à leur disposition des crédits qui passent par une réduction des taux d’intérêts des prêts devenus exorbitants.

L'ADIMCT est portée sur les fonts baptismaux à l'issue de l’Assemblée générale constitutive du 26 septembre 2016 et a obtenu son récépissé de déclaration le 21 août 2019.

Charles Yao K

Le Togo vient d’accéder à la vice-présidence Afrique et à la présidence du Comité de la Zone-Afrique-Alliance Solaire Internationale (ASI). Élu par ses pairs africains membres de l'ASI, il verra son élection entérinée ce 31octobre à New Déhli où la 2è Assemblée Générale de l'ASI se tient.

Du 22 novembre au 09 décembre prochain, les portes de la 16è édition de la Foire Internationale de Lomé s’ouvriront.