Date du jour :

Aujourd'hui = 3933 / Hier = 6026 / Cette semaine = 27803 / Ce mois = 111428 / Total = 476885

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Agriculture

Agriculture (198)

Lentement mais sûrement, on s’achemine vers la mise en place d’une assurance pour les acteurs du secteur agricole au Togo. Après le lancement officiel de l’étude de faisabilité à travers un atelier de cadrage le 03 mai 2019 à Lomé, place le 29 août 2019 à la restitution des résultats des travaux.

En mars 2019, le Mécanisme Incitatif de Financement Agricole fondé sur le partage de risques MIFA SA, la Plateforme des Apiculteurs du Togo et le Groupe Koster Keunen West Africa (KKWA) signaient une convention pour l’écoulement de 3,5 tonnes de cire d’abeilles par an. Les premiers fruits de ce partenariat sont là.

Nombreuses sont les expériences et les recommandations venants des Amériques pour gérer la chenille légionnaire d'automne.Les agriculteurs africains ont besoin d'un accès à l'information et aux ressources adéquates afin de mieux gérer durablement ce ravageur.

Mesurer et analyser la sévérité de l'insécurité alimentaire et nutritionnelle aigue ou conjoncturelle pour aider à la prise de décision sur la base des résultats d'identification des zones et des populations affectées, telles sont les idées qui ont amené les responsables du Comité Inter-État de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) et ses partenaires régionaux et internationaux, à développer l'outil Cadre Harmonisé version 2.0, ceci dans le cadre de l'alerte précoce aux crises alimentaires et nutritionnelles au Sahel et en Afrique de l'Ouest.

« Le site, objet de l’expropriation pour cause d’utilité publique, est situé dans la vallée inondable de la rivière Zio. D’une contenance de dix mille cinq cent soixante-deux hectares soixante-quatorze ares quarante-six centiares (10 562 ha 74 a 46 ca), ce site est classé zone non constructible par le Plan Directeur et d’Urbanisme (PDU) de Lomé en 1981 », selon le conseil des ministres du 31 juillet dernier.

Après une production record de 678 000 tonnes de coton graine récoltée à la précédente campagne, le Bénin rehausse ses objectifs et vise la barre des 800 000 tonnes au cours de la prochaine campagne, a annoncé Gaston Dossouhoui, ministre de l'Agriculture.

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme pays 2019-2023 adopté en janvier à New York, le Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud) s’attelle à l’élaboration et à la mise en œuvre de nouveaux projets de « croissances inclusives et d’accès aux services de base ».

Le secteur agricole togolais vient de bénéficier de 2,589 tonnes de semences certifiées de sésame, destinées à appuyer la filière.  

Les intrants, offerts par la société Conquistador spécialisée dans le négoce des produits agricoles sous forme de crédit, ont été réceptionnés par la Coopérative sociale solidaire de Doufelgou (CSSD), en présence du ministre de l’Agriculture, de la production animale et halieutique, Noel Koutera Bataka.

La dotation est l’une des retombées des conventions signées en avril dernier, à l’occasion du 11ème Forum national du Paysan togolais, au cours de laquelle, un accent spécifique a été mis sur la valorisation des principales filières porteuses de l’agriculture togolaise. Elle vise, selon les responsables de Conquistador, à encourager la production de cette filière.

« La production des semences offertes de variété S42 va durer près de 86 jours pour un rendement de 1,2 tonne par hectare », a indiqué l’un des responsables de la société, avant de préciser que ce don s’accompagne d’un appui technique.

Notons que le sésame, considéré comme une filière à forte valeur ajoutée pour l’agrobusiness, est de plus en plus promu au Togo, notamment dans la mise en œuvre de l’agropole de Kara. En février déjà, à la faveur d’une visite dans l’agro parc moderne de Broukou dans la préfecture de Doufelgou, le Chef de l’Etat avait fait don d’une importante quantité de semences de sésame aux populations de la zone d’ancrage du projet.

M.Yodo Hodabalo, n’est plus le président du Conseil d’Administration de la Fédération nationale des groupements de producteurs de coton du Togo (FNGPC-TOGO). Depuis le 18 juillet, la présidence sera désormais assumée par Kouroufei Koussouwè, le nouveau président élu.

Signalée en Afrique en 2016, la Chenille Légionnaire d'Automne (CLA) pose de part sa propagation d'importants défis aux acteurs concernés par l'agriculture africaine et la sécurité alimentaire.