Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 550 / Cette semaine = 1522 / Ce mois = 13769 / Total = 303807

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

Agriculture

Agriculture (161)

L’installation de l’Agropole de Kara, phase pilote du projet de transformation agroalimentaire du Togo suit son bonhomme de chemin.

En 25 ans, les financements décaissés par l’Union Economique et Monétaire Ouest- Africaine (UEMOA) en faveur du secteur agricole  togolais sont estimés à plus de 6 milliards FCFA. Ce montant estimatif résulte des données dévoilées par Assoukou Raymond Krikpeu, représentant résident de la commission de l’UEMOA au Togo. L'infomation a été révélée par le site Togo First.

Les femmes africaines représentent toujours une possibilité non exploitée dans le secteur agricole, le niveau et la qualité de leur participation ne procurent pas de bénéfices en termes de développement socio-économique.

Développer la transformation de l’ananas et renforcer la compétitivité de la filière au Togo c'est l'objectif que se fixe le gouvernement en initiant ce projet.

Determiné à faire du Togo un pays émergent à l'horizon 2030, deux (2) ans après le démarrage effectif des travaux par la pause de la première pierre d'un nouveau port de pêche artisanale à Gbétsogbé (Lomé), le Président de la République Faure GNASSINGBÉ a inauguré le 24 avril à Lomé ledit port, un joyau d'une valeur de vingt (20) milliards de FCFA.

En lançant le Projet de Développement Rural de la Plaine de Djagblé (PDRD) à hauteur de 9,6 milliards FCFA, le gouvernement a le souci de doter le canton de Djagblé et ses environs d’infrastructures socio-économiques de base: aménagements hydroagricoles avec une maitrise de l’eau sur une superficie de 340 hectares, ainsi que les ouvrages connexes, désenclavement de la zone du projet par la construction de pistes rurales, amélioration et promotion de la production de riz et des cultures maraîchères ; promotion de la pisciculture ; amélioration de l’accès des populations à l’eau potable; construction d’infrastructures scolaires et de santé.

Si le Togo produit 40 000 tonnes de poissons qui ne couvrent que 35% des besoins de la population, la vision du gouvernement est d’accroitre la production halieutique mais également arriver à professionnaliser la filière aquaculture par la formation des jeunes et adultes qui s’y consacrent à devenir un professionnel ou un responsable d’entreprise aquacole.

« Grâce à vos efforts sans relâche, vous avez contribué à hisser notre cher pays le Togo dans une nouvelle dimension avec des perspectives plus grandioses surtout avec une dynamique de promotion de l'entrepreneuriat et de l'agroalimentaire sur le plan national," exprime le premier ministre. Chers partenaires du secteur privé, le choix de promouvoir sur le plan international les filières à hautes valeurs ajoutées comme le sésame, le manioc, la noix de cajou, la noix de karité, le café, le cacao permet de valoriser l'immense potentiel agricole dont regorge notre pays », tels sont les mots d’encouragement lancés par le Premier Ministre, Komi Selom KLASSOU à l’apothéose du 11è Forum national du paysan togolais ce 13 avril à Kara (430 Km de Lomé) devant environ 600 participants.

Dans la ville de la Kara (430 Km de Lomé) a été ouvert ce 11 avril le 11è Forum national du paysan togolais autour du thème « Les pôles de transformation agricole pour valoriser les potentialités du Togo : une nouvelle vision traduite par le Plan National de Développement (PND 2018-2022) ».

La Banque africaine de développement, en partenariat avec le gouvernement du Cap occidental, organise la troisième conférence annuelle et forum AgriPitch du Forum africain de la jeunesse agricole (AYAF) sur le thème: Agriculture intelligente face au climat: opportunités d’emploi et d’emploi pour la jeunesse africaine.