INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 550 / Hier = 1278 / Cette semaine = 3113 / Ce mois = 21205 / Total = 140399

Politique

Politique (439)

Après avoir démissionné, le 04 janvier dernier, le président de la république  Faure Gnassingbé a fait confiance à nouveau à Klassou Selom pour conduire sa politique générale socioéconomique culturelle.

L’information a été donnée à la télévision nationale ce jeudi.

88 députés sur 91 ont unanimement porté leur choix sur Mme Yawa Tsegan. Elle devient à cet effet, la première femme élue à la tête de l’Assemblée nationale togolaise.

Mme Yawa Tsegan est Inspectrice des impôts à la Direction générale des impôts (DGI). En 2010, elle est nommée, directrice de cabinet du ministre des transports. Ancienne questeur dans le bureau de l’ancienne législature, elle est l’actuelle trésorière du parti Union pour la République (pouvoir).

Cette mère de 3 enfants  est élue à Kloto-Kpélé  dans la circonscription électorale de Danyi. 

 "Je suis heureuse de ce choix porté sur ma modeste personne. Nous allons tous œuvrer pour donner une bonne image à notre Assemblée. Je voudrais rendre grâce au président de la république pour son courage politique. Je rends grâce au peuple togolais pour la confiance placée aux élus du 20 décembre 2018", a déclaré Mme Yawa Tsegan après son élection.

"Puisse Dieu, le Tout Puissant, le Miséricordieux nous assister constamment dans l’accomplissement de notre noble mission et répandre sur notre cher pays le Togo, sérénité, concorde et paix", a écrit El Hadj GBABIEGUE Tairou, 1er

Vice-président sur son compte Twitter.

Voici les membres du bureau :

1er Vice-président : GBABIEGUE Tairou
2e Vice-présidente : Mme IBRAHIMA Memounatou
3e Vice-président : André JOHNSON
4e Vice-président : Pacom ADJOUROUVI
1er Questeur : Mme BONFOH Abiratou
2e Questeur : MODIBO Essohanam
3e Questeur : AMEGANVI Tsitsope Kodzo
1er Secrétaire parlementaire : KASSEGNE Donko
2e Secrétaire Parlementaire : Léonardina DE SOUZA Rita
3e Secrétaire Parlementaire : DEPOUKN Noël

« Un mandat d’un an renouvelable autant de fois durant les 5 ans à la présidence de l’Assemblée nationale, est anticonstitutionnelle », tel est l’avis de la Cour constitutionnelle qui a jugé jeudi dernier irrecevable la proposition des députés de la 6è législature introduite dans le règlement intérieur de l’institution.

« Un mandat d’un an renouvelable autant de fois durant les 5 ans à la présidence de l’Assemblée nationale, est anticonstitutionnelle », tel est l’avis de la Cour constitutionnelle qui a jugé jeudi irrecevable cette proposition des députés de la 6è législature introduite dans le règlement intérieur de l’institution.

Programmée sur ce samedi 12 janvier, la marche de la Coalition de l'opposition a été ajournée par ladite organisation politique elle même et projetée sur le 26 janvier. Poussée à la touche par leur non participation aux élections législatives du 20 décembre dernier, la Coalition ne compte pas abdiquer dans sa lutte contre le pouvoir en place.

Suite au courrier adressé par la coalition des 14 (C14) partis de l’opposition pour manifestation à Lomé et dans les villes de l’intérieur le 12 janvier prochain sans préciser les dites villes, le 09 janvier, Boukpessi Payadowa, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectvités locales a interdit les manifestations à l’intérieur du pays.

La nouvelle assemblée nationale compte cette année en son sein 3 nouveaux notaires du Togo.

Un parti politique tente de claquer la porte de la coalition des 14 partis de l’opposition (C14). Il s’agit du Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD) membre de la grande coalition (C14) qui souhaite tourner le dos à ses partenaires, signe d’un adieu à ses compagnons de lutte.

La coalition des 14 partis politique de l’opposition (C14) ne désarme pas et est prête à se jeter une nouvelle fois en 2019 dans la bataille des revendications du 19 Août 2017 : retour à la constitution 92, vote de la diaspora et les fameuses réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Les élections législatives du 20 décembre dernier se sont déroulées globalement dans le calme, c’est le constat fait par les observateurs internationaux.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL