Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 141 / Cette semaine = 4794 / Ce mois = 17841 / Total = 339097

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

Politique

Politique (543)

La Journée internationale de la femme est célébrée le 8 mars de chaque année par des groupes de femmes dans le monde entier.

Face à la presse ce jeudi, le  Parti national panafricain (PNP) promet un second épisode des revendications politiques. Cette fois ci, les leaders déclarent qu’il n’y aura pas de quatrième mandat pour Faure Gnassingbé.

Même si tout semble aller mal au sein de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition (C14) avec des retraits intempestifs, une délégation composée de Me Dodji Apévon des Forces Démocratiques pour la République (FDR), Robert Olympio de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Targone Sambiri des Démocrates Socialistes Africains (DSA) et Atsou Laurent de l'Alliance des Démocrates pour un Développement Intégral (ADDI) a rendu visite aux jeunes détenus politiques de la prison civile de Lomé ce mardi 5 mars 2019.

« La poule ne finira pas de remercier le dépotoir car elle reviendra toujours chercher à manger », dit-on souvent en Afrique.

COMMUNIQUE SANCTIONNANT LE CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 27 Février 2019

La coalition des 14 (C14) partis politiques lancée en Aout 2017 pour revendiquer le retour à la constitution de 1992, le droit de vote de la diaspora, la démission de Faure Gnassingbé, la transition politique, les réformes constitutionnelles etc est en train de se noyer dans une eau trouble.

Le gouvernement togolais est à pied d’œuvre pour organiser les élections locales. En conseil des ministres du 13 février dernier, il est prévu l’élection de 1527 conseillers municipaux.

Intervenant lors de la réunion hebdomadaire du parti ce weekend à Lomé, Ouro Djikpa Tchatikpi, Conseiller du président national du Parti National Panafricain (PNP), a évoqué les raisons de leur absence au conclave de la Coalition des 14 tenu les 20 et 21 février derniers à Lomé.

L’ancien député de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Drah Kossi a annoncé Jean Pierre Fabre, président du parti, hier dimanche 24 février lors d’un meeting de la jeunesse dudit parti, comme étant le « candidat naturel » de l’ANC à la prochaine présidentielle au Togo.

COMMUNIQUE SANCTIONNANT LE CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 20 FEVRIER 2019