Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 984 / Cette semaine = 984 / Ce mois = 25548 / Total = 412497

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

Politique

Politique (607)

Communiqué du Mouvement GAMESSOU
Chers compatriotes,

Le Mouvement GAMESSOU par la voix de son président tient à remercier tous ces militantes et militants et tous les citoyens dévoués à la cause nationale.

Le mouvement GAMESSOU est porteur d’un projet sérieux qui se décline à travers nos 25 mesures phares, une équipe solide, engagée et dynamique autour d’un leader crédible et responsable. Conscients de nos atouts et épris de notre engagement pour une liberté partagée, nous nous sommes inscrits dans le schéma de concertation proposé par S.E. Mgr Kpodzro en vue de la désignation d'un candidat commun à l'élection présidentielle.

Sincèrement, nous pensions que notre candidat avait les meilleures chances de représenter ce nouveau souffle que tout le peuple togolais attendait pour se remettre en selle pour la conquête de l’alternance voulue par tous, mais en fin de compte, le choix de Mgr Kpodzro s'est porté sur le Dr. Agbéyome Kodjo. Nous le regrettons ce résultat sans pour autant remettre en cause le choix du prélat.

Conformément à l'éthique et aux valeurs de GAMESSOU, fidèle à notre engagement, nous nous sommes inscrit dans la dynamique commune, nous avons décidé de ne pas déposer une candidature afin de préserver et de renforcer la démarche collective pour adopter une méthode raisonnée à l'élection présidentielle.

Parce que nous pensons que la multiplicité des candidatures réduit les chances de vaincre le candidat sortant. Le mouvement GAMESSOU a décidé de s’abstenir pour privilégier l’intérêt général car ce qui symbolise notre projet pour la nation togolaise est au-dessus des considérations personnelles.

Nous souhaitons un plein succès au candidat désigné car s'il gagne nous aurons fait un pas dans la bonne direction et c'est le Togo qui aura gagné.

Pour aider le candidat commun dans sa mission, nous serons à ces côtés en fonction de ce qu’il décidera. Nous aurons besoin de toutes nos capacités mobilisatrices pour permettre l’alternance aux côtés du choix de la dynamique unitaire.

Quoi qu'il en soit, comme le soleil qui se lève ne revient pas en arrière, le mouvement GAMESSOU représenté par son président Ekué G. Pierre KPODAR reste cohérent et fidèle à ses principes. Il continuera d'œuvrer pour établir l'état de droit sur la terre de nos aïeux.

Restons déterminés, restons mobilisés aujourd'hui et demain pour l'émancipation de notre pays.

Pour ce qui est de l’avenir, nous ne nous inscrivons pas dans une démarche hâtive, c’est avec méthode et pédagogie que nous allons faire émerger l’essentiel de ce qui nous rassemble. Le monde évolue et nous devons nous adapter et capitaliser sur nos forces pour avancer de manière intelligible car chaque citoyen togolais a son rôle à jouer dans notre projet commun.

Fait à Lomé, le 09 janvier 2020
Pour le mouvement GAMESSOU

Patrick Mensah
Directeur de la communication

Au cours d'un point de presse tenu le 08 janvier 2020 à Lomé, les responsables du parti BÂTIR ont décidé d’apporter leur soutien à Faure Gnassingbé, candidat de l’Union pour la République (UNIR) pour la présidentielle du 22 février prochain.

Le président du Mouvement des Républicains Centristes, (MRC) Abass Kaboua a appelé ce jeudi toutes ses bases électorales à voter très massivement le candidat de l’Union pour la République (UNIR) à cette nouvelle échéance de 2020.

 

Les choses se dessinent pour les élections présidentielles du 22 février prochain surtout que les candidatures des potentiels locataires du Palais de la Marina sont connues.

Lire le Communiqué de presse du NET

Sur une vingtaine de candidats qui se sont déclarés pour les élections présidentielles du 22 février prochain, seul 10 dossiers ont été finalement retenus par la commission électorale nationale indépendante (CENI).

« Les grands sacrifices que le peuple togolais a consentis depuis trente ans n’ont malheureusement pas donné les résultats attendus. Nous reconnaissons volontiers qu’il est indéniable qu’ils ont manqué des facteurs réussites. Les règlements et mise en œuvre des problèmes politiques nécessitent une période dédiée qui n’est rien d’autre que la transition politique »,

Depuis ce 07 janvier, Ouro-Djikpa Tchatikpi, l'ex conseiller de Tikpi Atchadam, président du parti Parti National Panafricain (PNP) n’est plus membre dudit parti.

Réunis ce 07 janvier à Lomé, les responsables, les militants et sympathisants du parti au pouvoir Union pour la République (UNIR) ont unanimement plébiscité Faure Gnassingbé, président du parti, actuel président de la république togolaise comme candidat aux élections présidentielles du 22 février prochain.

Le système éducatif togolais comporte plusieurs faiblesses parmi lesquelles l’adéquation de formation à l’emploi, l’insuffisance de manuels et matériels didactiques essentiels pour les élèves et les enseignants, de mauvaises conditions d’apprentissage ainsi qu’une mauvaise circulation des informations entre les différentes structures en charge de l’éducation.