baniere formation

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 694 / Hier = 927 / Cette semaine = 694 / Ce mois = 9118 / Total = 9138

dimanche, 23 septembre 2018 20:16

Politique : La C14 a tout pour rejoindre la CENI Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Pour la deuxième fois le comité de suivi chargé de mettre en œuvre la feuille de route de la Cédeao a rencontré les protagonistes de la crise politique togolaise ce dimanche à Lomé.

L’objectif est de trouver une solution idoine à une participation inclusive de tous les partis politiques aux élections législatives et locales de décembre prochain, les réformes constitutionnelles, et le fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

La réunion, a été l’occasion pour la CEDEAO de présenter aux acteurs politiques les experts électoraux et l’expert en droit constitutionnel, désignés pour assister le Togo dans les réformes et le processus électoral.

« Je voudrais formuler le vœu que cette seconde réunion permette de faire des avancées dans la résolution de la crise et l’organisation des élections libres, transparentes et crédibles afin de maintenir la cohésion entre les différentes composantes de la société togolaise », a déclaré Jean-Claude Brou, le président de la Commission de la Cedeao à l’ouverture des travaux. 

Quelques points d'accord ont été trouvés et ont reçu l'assentiment des différentes délégations aux travaux. 

On peut noter des avancées qui portent sur le renforcement de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Ce sera huit (08) représentants pour l'opposition et huit (08) pour le parti au pouvoir au lieu de 5 auparavant.

Désormais, l’opposition désignera 5 représentants issus des partis politiques, 2 issus des partis extraparlementaires et 1 issu de la société civile.

Outre cet acquis, la C14 exige du gouvernement le remplacement de l’actuel président de la CENI et la recomposition complète de la CENI.

Ces nouvelles exigences semblent difficiles à accepter par les représentants du pouvoir.

Toute fois l’ouverture du gouvernement pour le renforcement de la CENI selon, la feuille de route, en vue d’un climat d’apaisement au Togo a été saluée par la commission de la CEDEAO.

La coalition des 14 partis politique (C14) de l’opposition pourra rejoindre la CENI dont elle a décliné la participation depuis octobre 2017.

Il faut noter à cette deuxième réunion, la présence des ambassadeurs de France, des Etats-Unis et de l’Union européenne.

Lu 199 fois Dernière modification le mercredi, 09 janvier 2019 12:24

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL