Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 2249 / Hier = 5614 / Cette semaine = 13390 / Ce mois = 152828 / Total = 2379268

lundi, 11 janvier 2021 15:38

Alimentation scolaire : En 2019, les cantines scolaires ont offert 14 708 152 repas aux écoliers togolais

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’amélioration de l’indice de développement humain en Afrique passe par l’éducation scolaire.

 

Malheureusement, neuf des dix pays présentant les taux les plus hauts d’enfants non scolarisés en primaire sont situés sur le continent africain, selon un rapport du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef). En outre, près de deux enfants sur cinq, soit 18 millions au total, sont déscolarisés dans les dix pays les plus touchés par le phénomène.

 Les problèmes sont liés aux moyens financiers, à l’inexistence des écoles dans les milieux ruraux, et surtout à la faim des écoliers.

Avec l’introduction de la cantine scolaire dans plusieurs établissements scolaires sur le continent, les élèves s’inscrivent et restent à l’école. D’ailleurs, quand une cantine ouvre dans un établissement, les taux de scolarisation et d’assiduité s’améliorent instantanément. Ainsi, en offrant un repas équilibré et consistant aux élèves, la cantine permet également de lutter contre les problèmes de malnutrition qui concernent des familles extrêmement pauvres.

Dans plusieurs pays le constat est réel, lorsqu’il n’y a pas de cantine, beaucoup d’enfants ne revenaient plus à l’école après avoir parcouru d’énormes distances pour rentrer déjeuner chez eux. « Ceux qui restaient à l’école faisaient un feu sous l’arbre pour griller de l’igname ou se contentaient de délayer du gari (farine de manioc) », témoigne un enseignant.

Les conséquences de cette non-scolarisation sont bien connues. Des enfants qui ne vont pas à l’école, ce sont des enfants que l’on prive d’avenir, de bien-être, de sécurité et d’emplois qualifiés. La déscolarisation hypothèque le développement économique, social, sanitaire et environnemental de tout un continent.

Un enfant bien nourri aura plus de chance de réussir à l’école et d’être en bonne santé et productif à l’âge adulte. En s’assurant que ses enfants sont nourris correctement, le Togo investit donc dans son avenir économique et social, car une économie performante et compétitive dépend étroitement de son capital humain

A cet effet, sur l’étendue du territoire, le programme de cantines scolaires est mis en œuvre dans les établissements primaires publics afin d’accroître l’accès des enfants des communautés pauvres à des repas réguliers, améliorer la fréquentation et la rétention dans les écoles des zones ciblées.

L’alimentation est une condition sine qua non pour le bien-être des élèves. Les cantines scolaires tombent à pic pour garantir une meilleure scolarisation, contribuer à former les futurs cadres et préparer conséquemment l’avenir du pays.

Au Togo, l’alimentation scolaire a débuté avec l’ouverture des cantines entre 1967 et 1992 sur le territoire par le Catholic Relief Services (CRS-Catwell). A travers le programme Education de base (EDB) de 2002 à 2006, l’Unicef a instauré des cantines dans les régions des Savanes, Kara et maritime. De 2006 à 2008, 07 cantines à titre expérimental ont été initiées avec la contribution des communautés en main d’œuvre dans la mise en place des infrastructures au profit de 2 104 élèves. Entre 2008 et 2016, un programme de cantines scolaires a été mis en place à travers le Projet de développement communautaire et de filets sociaux (PDC-Plus). Depuis 2017, les cantines scolaires sont mises en œuvre dans le cadre du projet de Filets sociaux et services de base (FSB) qui fait ses preuves.

Aujourd’hui, le nombre d’écoles dotées de cantines s’élève à plus de 300 sur le territoire. Le programme a touché 94 552 élèves en 2019 avec 14 708 152 repas servis. Quant aux transferts monétaires, sous-composante du projet FSB, ils ont touché 45 702 bénéficiaires avec un nombre de paiements estimé à 136 037. Dans la région des Savanes, les cantines scolaires touchent 65 écoles primaires publiques, soit plus de 20 000 élèves.

Depuis l’opérationnalisation du programme, 82,5 millions de repas chauds ont été servis à plus de 90 000 élèves en moyenne chaque année. A Kara, les cantines profitent à 62 écoles primaires publiques. Pour le compte de l’année scolaire 2019-2020, 18 542 élèves ont eu droit à des repas chauds chaque jour d’école. Plus de 6 000 000 de plats ont été servis dans la région, de 2018 à ce jour.

Le programme est arrivé à terme en 2019. Mais il a été immédiatement prorogé, sous une nouvelle forme cette fois-ci. Les communautés font dorénavant des apports en nature et/ou espèces pour contribuer à l’exécution du programme.

D’autre part, le repas servi par la cantine apporte un minimum d’équilibre nutritionnel aux élèves et contribue à les maintenir en bonne santé. Il est aussi constaté qu’il y a très peu de mortalité infantile liée à la malnutrition dans les écoles où les cantines.

Les partenaires profitent du programme alimentaire pour soutenir les agriculteurs locaux dans la production de produits agricoles utilisés pour les repas scolaires. Le programme va apporter des bénéfices nutritionnels aux écoliers, des revenus plus importants aux agriculteurs, ainsi qu’un développement durable pour les communautés locales.

Depuis juin 2020, le Togo s’est donc doté d’un cadre législatif pour la pérennisation du programme de cantine scolaire en prenant le pari de faire de l’alimentation scolaire un levier pour atteindre la “faim zéro à l’école.

« C’est là le plus beau cadeau de solidarité et de redistribution de la richesse que la République puisse faire aux valeureux parents combatifs, en donnant le sourire à leurs enfants heureux d’aller s’instruire », a déclaré Yawa Tségan, présidente de l’Assemblée nationale, satisfaite à l’issue de l’adoption de cette loi.

 

Lu 95 fois Dernière modification le lundi, 11 janvier 2021 18:01

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.