Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 2962 / Hier = 5660 / Cette semaine = 2962 / Ce mois = 142400 / Total = 2368840

mardi, 22 décembre 2020 19:51

Ogou 1: l'ONG AJEAH outille le CDQ Babamé et les clubs de veille citoyenne au concept de la gouvernance locale

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une campagne de sensibilisation a permis aux responsables de l'Association des Jeunes Engagés pour l’Action Humanitaire-Togo (AJEAH-Togo), d'informer et d'outiller des membres issus des CDQ, de confections religieuses, de la chefferie traditionnelle, des leaders communautaires, d'associations de jeunes et de groupements féminins de trois communes ( Haho 1, Anié 1 et Ogou 1) dans les Plateaux-Est sur des thématiques relatives à la bonne gouvernance.

 

Comme dans les autres localités visitées, les responsables de l'AJEAH-Togo, se sont entretenus au cours d'une séance d'échanges-débats, le 20 décembre 2020, avec les acteurs ciblés dans le quartier de Babamé dans la commune Ogou 1.

Une occasion pour le Consultant, Ilallou LAWANI, d'entretenir les participants à ce rendez-vous de partage de connaissances sur diverses thématiques qui concourent à la réussite de la mise en œuvre de la gouvernance locale.

« La gouvernance locale a l’avantage d’être plus facile à mettre en œuvre et plus efficace qu’une gouvernance à une échelle nationale, notamment parce qu’elle facilite la participation directe des différents acteurs du territoire. La proximité est un facteur de participation, et il est plus facile de prendre en compte les apports ou les inquiétudes des uns et des autres à une échelle réduite que lors de l’implication de millions de citoyens », a expliqué Ilallou LAWANI et d’ajouter « La gouvernance locale est plus efficace lorsque ces processus sont participatifs, responsables, transparents, efficients, inclusifs et respectueux des législations. La bonne gouvernance est particulièrement importante à l’échelle locale, là où les gouvernements interagissent avec les citoyens et les communautés au quotidien. D'où il est donc crucial d’améliorer la gouvernance locale pour garantir la paix, encourager le développement économique, optimiser l’efficacité administrative et garantir l’inclusion sociale et la durabilité environnementale ».

Pour, Amathévi ABOKI, Directeur Exécutif de l'AJEAH-Togo, l’objectif spécifique de ces activités s’inscrit dans le cadre du projet de renforcement de la gouvernance locale au niveau communal en favorisant une synergie d’action des organisations de la société civile et en renforçant les aptitudes des citoyens en matière de Contrôle citoyen de l’action publique et de participation citoyenne dans leurs communes.

« Elle fait partie d'une série d'échanges-débats initiés, tenue dans les 3 communes ciblées et a permis d’échanger avec les membres des Clubs Communaux de Veille Citoyenne, de mesurer leurs réactions par rapport au processus de décentralisation enclenché aux lendemains des échéances municipales de juin 2019, et de recueillir leurs opinions en vue de réaménager le contenu des rencontres avec les autorités municipales et les élus. Une occasion qui a permis également d'informer et de sensibiliser les citoyens sur le concept de la gouvernance locale, de les édifier sur les enjeux liés à cette thématique, et quelles sont les partitions qui sont les leurs à jouer, étant des acteurs locaux, importants au processus de développement de leur localité, couplée des émissions radiophoniques animées sur des stations de Radio des localités ciblées », a-t-il déclaré.

Le projet d’appui aux initiatives de promotion de la gouvernance locale, Financé par l'Union Européenne à travers le Programme de Consolidation de l'État et du Monde Associatif (ProCEMA), s’inscrit dans les orientations de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE 2013-2017) dans laquelle le Gouvernement s’engage à poursuivre les réformes pour assurer une gouvernance économique stable favorable à une croissance forte et durable susceptible d’améliorer les conditions de vie des populations. Le Plan National de Développement (PND 2018-2022) renouvelle cet engagement à travers ses principes directeurs tels que le leadership et l'appropriation, le partenariat et la redevabilité mutuelle, la gestion axée sur les résultats et la durabilité, l'équité, le genre et l'inclusion.

Lu 90 fois Dernière modification le mardi, 22 décembre 2020 20:03

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.