Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 2964 / Hier = 5660 / Cette semaine = 2964 / Ce mois = 142402 / Total = 2368842

samedi, 28 novembre 2020 20:49

Ouvrages marchands : La construction des nouveaux marchés renforce l’activité commerciale et l’autonomisation des femmes togolaises

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le commerce est essentiel pour le développement et la croissance.

 

Bien qu'il ne s'agisse pas d'une solution miracle, la lutte contre la pauvreté ne pourra pas être vaincue sans le commerce, l'accroissement de la production et la création d'emplois.

C'est pourquoi le Gouvernement togolais entend utiliser davantage le commerce en tant qu'instrument de politique de développement pour favoriser l'intégration des pays les plus défavorisés dans l'économie mondiale.

Ainsi, le gouvernement a mis en œuvre beaucoup de projets et programmes pour faciliter les activités commerciales dans plusieurs communautés à la base, ceci pour préserver la santé des citoyens, conserver les produits ou sécuriser les marchandises.

L’accès facile des commerçantes à des infrastructures englobant des magasins de stockage, des hangars, des latrines, des postes de contrôle, etc devient une nécessité.

Depuis quelques années, l’accroissement des marchés sur le territoire prouve que les pouvoirs publics en ont fait un objectif prioritaire, et pour cause, ils facilitent les échanges sociaux, culturels et commerciaux et participent à l’épanouissement intégral de la femme.

Le 15 octobre 2020, des infrastructures marchandes ont été réceptionnées à Awagomé et Bocco (Atakpamé), coûtant 160 millions de francs CFA. Le marché d’Awagomé contient 07 hangars, 02 blocs de latrines, 01 dépotoir et 02 magasins de stockage. Celui de Bocco est composé de 05 hangars, 01 bloc de latrines et 01 magasin. Ils permettront d’avoir du stock à disposition et de vendre même hors saison, réduire les efforts et les coûts de logistique ou de transport, limiter les risques d’accidents liés à la fragilité des hangars de fortune, améliorer le cadre de vie, la santé et l’hygiène des usagers.

Par ailleurs, en lançant le Programme d'Appui aux Populations Vulnérables (PAPV) et le Projet de Soutien aux Microprojets d'Infrastructures Communautaires (Psmico), le gouvernement ambitionne arriver à changer la vie des commerçantes togolaises. Ces programmes sont mis en œuvre pour prêter main forte aux populations vulnérables. Ils ont permis de doter Timbou (36 km de Dapaong), d’une infrastructure marchande composée de 06 hangars, 01 magasin de stockage, 01 forage photovoltaïque avec adduction d’eau et 01 bloc de latrine moderne, le tout financé à plus de 76 millions. Dans la même région, les autorités ont fait construire un marché cantonal de 02 hangars et 01 bloc de latrines dans le village d’Onadjoa.

A Koundjouaré (préfecture de Kpendjal), des ouvrages marchands composés de 05 hangars de type préfectoral, 06 hangars de type cantonal, 04 magasins, 01 bloc de 10 boutiques, 01 bloc administratif, 02 abris pour volailles et bétails, une boucherie et 02 blocs de latrines modernes ont été livrés aux populations. Les travaux ont été financés à 362 millions de francs CFA. A Agoègan (préfecture des Lacs), les citoyens ont accès à 17 hangars dont 07 réhabilités, 04 blocs de latrines à 03 cabines avec urinoirs et douches dont 02 adaptées aux personnes à mobilité réduite, 03 magasins de stockage, 01 abri de volaille et bétail, 03 points d’adduction d’eau potable ; des ouvrages financés à 295 millions.

Outre ces projets en exécution, le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) permet également au pays de mettre en place des infrastructures qui contribuent à lutter contre les disparités dans le monde rural, à développer les activités rémunératrices pour les citoyens, à fluidifier les échanges économiques et à améliorer la vie des communautés à la base. Blitta (localité située à 268 km au nord de Lomé) a un grand marché inauguré en début d’année 2020. D’un coût de 445 millions de francs CFA, il est né de la mise en œuvre du PUDC. Il est composé de 08 hangars de type préfectoral, 19 hangars de type cantonal réhabilités, 01 bloc de 10 boutiques, 01 bloc administratif, une boucherie, 02 abris pour bétails, 02 blocs de latrines, 04 magasins, 01 forage photovoltaïque avec superstructure, 01 dépotoir intermédiaire et une clôture de façade. Il a également permis de mettre en place un marché de type préfectoral pour les habitants de Guérin-Kouka (dans la région de la Kara) et d’Elavagnon (région des Plateaux).

Tous ces marchés dont la liste n’est pas exhaustive, fructifient les activités commerciales au Togo et rendent les travailleurs épanouis. Ils renforcent leurs capacités à se prendre en charge et à faire face aux dépenses quotidiennes liées aux besoins alimentaires, sanitaires, matériels et scolaires.

Malgré ces prouesses à l’échelle nationale, le gouvernement continuera par esquisser des solutions pour approfondir le commerce et faire en sorte que les échanges contribuent encore davantage à améliorer le quotidien des plus pauvres et des plus vulnérables.

Des efforts doivent être fournis entre autres, à approfondir l’intégration économique et à réduire encore le coût des échanges; l’abaissement des barrières tarifaires et non tarifaires.

Lu 159 fois Dernière modification le samedi, 28 novembre 2020 20:54

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.