Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 3835 / Hier = 5850 / Cette semaine = 39521 / Ce mois = 168994 / Total = 2045078

lundi, 16 novembre 2020 18:15

OMC : Le rôle clé des investissements pour accroître la capacité commerciale des petites économies dans le contexte de la crise COVID-19

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 « Les membres de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et les organisations partenaires ont identifié au cours du Comité du commerce et du développement consacré aux petites économies le 2 novembre dernier, les défis auxquels sont confrontées les petites économies pour attirer les investissements étrangers en particulier dans le contexte de la crise COVID-19 et ont identifié les pistes à approfondir », indique une source basée à Genève.

 

 Des outils déjà disponibles peuvent servir d’opportunités telles que les objectifs des Nations unies en matière de développement durable et les négociations de l'OMC en vue d'un accord multilatéral sur la facilitation des investissements pour le développement

A ces instruments, s’ajoutent l'Accord de l'OMC sur la facilitation des échanges, la récente communication conjointe de l'Australie, du Brésil, de la Colombie, du Japon et des États-Unis, visant à accélérer la mise en œuvre à la lumière de la crise COVID-19, l'initiative de l'aide au commerce dirigée par l'OMC dans la mobilisation des ressources pour améliorer les flux d'IDE vers les pays en développement et les pays les moins avancés (PMA). 

A cet effet, les membres ont fait également références aux cadres réglementaires des IDE, aux  politiques de facilitation des investissements, à une coopération renforcée, tant au niveau transfrontalier que national, pour faciliter les investissements et générer davantage de possibilités commerciales.

Ces IDE représentent pour les pays en développement et les PMA d’importante source de revenus.

Un accent a été mis aussi sur l'importance de procédures d'autorisation efficaces, notamment par l'utilisation de moyens électroniques.

Cependant, la situation critique des petites entreprises liée aux difficultés d'identification, la sélection des flux d'investissement, le manque d'accès au financement constituent un véritable défi.

Du nombre de ces défis des petites économies sont les problèmes de connectivité dus aux contraintes géographiques et infrastructurelles, la vulnérabilité due aux catastrophes naturelles et au changement climatique, la difficulté d'acheminer les fonds vers les petites économies, la nécessité d'établir des partenariats avec les grandes économies,  le rôle important joué par les agences de promotion des investissements.

Selon, la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement, la part mondiale des petites économies dans les flux d'IDE ne représente que 1,3 % et les flux d'investissement dans les petites économies vulnérables ont diminué de 17 % au cours du premier semestre de 2020, passant de 9,8 milliards de dollars américains à 8 milliards de dollars américains.

Lu 98 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.