Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 2724 / Hier = 5704 / Cette semaine = 26832 / Ce mois = 125675 / Total = 1826930

samedi, 17 octobre 2020 15:42

Mécanisme de financement : En quoi consiste la garantie de financement du FAIEJ?

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’Afrique fait face au défi de la création de près de douze millions de postes supplémentaires pour contenir le chômage, selon la Banque africaine de développement (BAD), qui estime à près de 60 %, le nombre de jeunes sans emploi sur le continent.

 

Il est temps pour l’Afrique de se lancer dans l’autonomisation et l’investissement des jeunes.

Un message bien compris par les autorités togolaises dont 65% de la population est jeune. Grâce aux réformes réalisées dans plusieurs secteurs, en l’occurrence le secteur économique, ceci combiné aux initiatives sociales prises en faveur du financement du secteur informel et de l'agriculture, le Togo a le taux de chômage le plus bas de l'Afrique de l'Ouest. En effet, selon les chiffres rendus publics en 2015 à l'issue d'une étude (Questionnaire des indicateurs de base du bien-être, QUIBB), seulement 3,4% de togolais sont au chômage et le taux de sous-emploi se stabilise à 24,9%.

A cet effet, très rapidement, dans sa lutte perpétuelle contre le chômage et la pauvreté, le gouvernement togolais a mis en marche, depuis octobre 2012, le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ). L’objectif qui sous-tend la création d’une telle institution est de faciliter aux jeunes entrepreneurs l’accès aux sources de financement. Partant de ce principe, le Faiej met à disposition de la cible susmentionnée, des offres de services non financiers notamment la formation, le renforcement des capacités, le suivi-évaluation ainsi que des offres de services financiers comme le Crédit jeune entrepreneur (CJE) et la garantie de financement. En quoi consiste cette dernière ?

Le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (Faiej) finance des projets de tous les secteurs d’activités, principalement le secteur agricole, la transformation agro-alimentaire, la production céréalière, les secteurs de l’artisanat, des technologies de l’information, de la communication et des énergies renouvelables.

Bénéficiaires et modalités d’accès à la garantie de financement

Comme les autres services du Faiej, la garantie de financement est destinée aux jeunes promoteurs d’entreprise âgés de 18 à 35 ans. Elle permet d’accompagner la croissance de la Micro et petite entreprise (MPE) en vue de minorer le risque crédit pour une pérennité de la MPE naissante. S’agissant des modalités, il faut avoir bénéficié ou non d’un appui financier d’un des projets ou programmes du ministère du Développement à la base, de l’Artisanat et de la Jeunesse ; apporter une garantie financière personnelle ; faire une demande de garantie de financement auprès du Faiej.

Le Crédit jeune entrepreneur, autre instrument financier du Faiej

Il a été lancé en octobre 2013 pour offrir un accompagnement financier aux jeunes dans l’établissement et le démarrage de leurs projets. Il représente pour eux une bouée de sauvetage face aux difficultés de financements classiques qui exigent des garanties réelles et un apport élevé en fonds propres. C’est un système de prêt qui finance à hauteur de 95% le coût total du projet avec un plafond limité à 2 500 000 francs CFA. Dans le cas d’une association de promoteurs, le plafond est fixé à 6 000 000. Le taux applicable est de 4,5% avec un différé maximum de 06 mois, selon la nature de l’activité, sur une durée maximale de 36 mois. Le jeune promoteur ne rembourse que les intérêts du différé et évite une grosse charge financière. Au même moment, une épargne d’un taux de 1,5% du montant des investissements est réservée sur le compte du bénéficiaire pour renforcer ses capacités.

Toutes ces facilitations ont permis au Faiej de créer près de 5 500 emplois de 2012 à 2019 avec un total de crédits de plus de 03 milliards de francs CFA accordés.

Au-delà du Faiej, toujours pour soutenir les jeunes dans la quête des sources de financement d’autres mécanismes de financement innovants ont été mis à leurs dispositions notamment, le fonds national de la finance incisive (FNFI), le Mécanisme incitatif de financement agricole (MiFA),  le Programme pour l’Emploi des Jeunes (PEJ)… Aussi, le gouvernement a été décidé de réserver un quota de 25% des marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs, la création de l'Agence Nationale de Promotion et de Garantie de Financement des PME/PMI (ANPGF).

Les différents mécanismes mis en place par le gouvernement pour accompagner les jeunes sont évalués à plus de 148,21 milliards FCFA et 14,93 milliards FCFA rien que pour 2020.

La jeunesse est invitée à saisir ces opportunités offertes par l’Etat dont l'objectif du gouvernement est de faciliter l'adaptation et l'innovation des jeunes.

Lu 123 fois Dernière modification le samedi, 17 octobre 2020 16:05

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.