Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 2877 / Hier = 5704 / Cette semaine = 26985 / Ce mois = 125828 / Total = 1827083

lundi, 12 octobre 2020 20:54

Covid-19 : Les envois de fonds de la diaspora vers l’Afrique pourraient chuter de 18 milliards $ en 2020

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’organisation anti-pauvreté ONE et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), ont lancé un nouveau rapport intitulé, « Préserver les envois de fonds à l’époque du COVID-19 », soulignant les effets graves que la pandémie de Covid-19 a eu sur les envois de fonds vers l’Afrique, principalement en raison de la situation des migrants dans les pays les plus touchés.

 

Le rapport note que les envois de fonds ont augmenté régulièrement au cours des dernières décennies et sont devenus le principal afflux financier dans les pays en développement, dépassant l’aide étrangère, les flux de capitaux privés et les Investissements directs étrangers. Cependant, en raison de l’épidémie mondiale de la pandémie de Covid-19, qui a provoqué un ralentissement économique mondial, les envois de fonds vers l’Afrique seront revus à la baisse de 21% en 2020, soit 18 milliards de dollars de moins pour les personnes qui en dépendent.

Commentant le rapport, le Directeur de ONE au Nigéria, Serah Makka, déclare : « Alors que les pays du monde entier sont confrontés à la pire récession depuis la Seconde Guerre mondiale, nous assistons à certaines des plus grandes difficultés économiques, en particulier pour les pays pauvres. De nombreuses familles en Afrique qui dépendent des envois de fonds seront les plus touchées, pendant une période considérée déjà difficile. Plus de 22% de baisse des envois de fonds, qui est une source essentielle de revenus pour de nombreux ménages. Nous appelons les ministres des finances du G20 à modifier leurs plans nationaux de transfert de fonds, y compris la réglementation bancaire, afin de réduire les coûts d’envoi de fonds à près de 0% jusqu’à la fin de la pandémie. Ainsi, nous pouvons garantir que les coûts des envois de fonds ne dépassent pas 3% comme convenu dans les Objectifs de développement durable et sauver des millions de familles de cette paralysie financière totale.

Le Directeur de la Division de l’intégration régionale et du commerce (RITD) de la CEA, Stephen Karingi, déclare : « En Afrique, une personne sur cinq effectue ou reçoit des envois de fonds internationaux. Le COVID-19 a gravement affecté les envois de fonds vers l’Afrique, qui seront revus à la baisse de 21% en 2020, soit 18 milliards de dollars de moins pour les personnes qui en dépendent. Il est donc essentiel de préserver cette bouée de sauvetage essentielle pour l’Afrique. Alors que le monde entre dans une récession économique incomparable, les envois de fonds seront plus importants que jamais pour les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables, en particulier celles qui n’ont pas accès aux filets de sécurité économiques et sociaux. Les gouvernements du monde entier devront prendre des mesures efficaces pour faciliter et stimuler les envois de fonds afin de soutenir la lutte contre le COVID-19 et, à terme, de bâtir un monde post-pandémique plus durable ».

Lu 74 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.