Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 2558 / Hier = 5704 / Cette semaine = 26666 / Ce mois = 125509 / Total = 1826764

lundi, 05 octobre 2020 18:42

Le Plan de riposte agricole au covid-19: Déjà des milliers d’acteurs agricoles touchés grâce à des financements

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’agriculture représente plus de 40 % du PIB togolais, et occupe près de 65% de sa population active, pour une superficie cultivable évaluée à 3,6 millions d’hectares, soit 60% de la superficie globale du pays, dont 41% sont emblavés (1,4 millions d’hectares). Naturellement, le secteur prend une bonne place au Programme Nationale du Développement (PND).

 

Si un secteur n’a pas été lourdement touché en Afrique pendant les 08 mois de gestion de la pandémie c’est bien sûr l’agriculture mais attention, les années à venir pourront être alarmantes.

Le gouvernement togolais doit aller à l’autosuffisance alimentaire et éviter une crise alimentaire semblable à celle de 2008 en prenant les mesures appropriées, notamment en achetant des intrants agricoles de qualité pour les producteurs. Une attention particulière devrait être accordée aux groupes vulnérables, citons les petits agriculteurs, les jeunes entrepreneurs dans les domaines de l’élevage et de la pêche avec un accompagnement consistant à l’accès facile aux prêts à des taux faibles pour la l’amélioration des infrastructures de production agricole (périmètres irrigués, fermes aquacoles).

Les impacts du coronavirus sur l’économie des pays sont notoires ; tous les secteurs sont "contaminés".  "41% des entreprises du secteur agricole et agro-industriel ont connu une baisse du niveau des ventes de l’ordre de 75 à 100%, et leur accès au financement devient beaucoup plus difficile avec environ 23 % des entreprises qui ont constaté une baisse du financement disponible", relève le rapport la Banque mondiale sur les impacts du coronavirus à l'économie nationale.

Le rapport indique également, que 70% des entreprises agricoles et 65% des agro-industries ont été touchées par les contraintes sur le transport et la logistique. En outre, 70% des entreprises agricoles et agro-industrielles ont connu des contraintes sur la disponibilité en intrants. 

A cet effet, le gouvernement a lancé le Plan de riposte agricole au Covid-19, en avril 2020. L’objectif est de maintenir les efforts de développement déjà faits dans le domaine en mobilisant des ressources pour soutenir et relancer les activités des différents maillons des chaînes de valeur agricoles. Aujourd’hui, l’apport et les résultats de l’initiative ne souffrent d’aucune faiblesse.

Ce plan de riposte a pour objectifs de créer et de consolider les emplois, augmenter les revenus des producteurs agricoles et éviter leur appauvrissement. Il a permis de toucher des milliers de personnes grâce à des financements.

"Yolim", une réponse au problème de financement

Programme de crédit digital à un taux de remboursement de 0%, "Yolim" (saison pluvieuse en kabyè) a été lancé en juillet 2020 pour soutenir 256 000 ménages. Ils bénéficient d’une subvention de 96 000 francs CFA qui leur facilite l’accès aux intrants (engrais, semences, pesticides). C’est une plateforme numérique dotée d’un mécanisme de portemonnaie électronique qui apporte une solution concrète au problème de financement des agriculteurs en cette période de crise. Au total, 136 agrégateurs ont été enregistrés avec 56 686 agriculteurs inscrits. Des 136 agrégateurs, 18 ont obtenu à ce jour, une attestation de capacité financière d’un montant global de 1,483 milliards de francs CFA.

D’abondantes quantités d’engrais et de semences mobilisées

133 000 tonnes d’engrais ont été mobilisées dont 98 100 tonnes par l’Etat à travers la Centrale d’achat et de gestion des intrants agricoles (Cagia) et 34 900 par les sociétés privées. 76 000 tonnes d’engrais ont été rétrocédées à ces dernières à leur valeur coûtant pour la distribution. 2 571 928 kg de semences certifiées sont mis en place sur le terrain par le réseau de producteurs semenciers, dont 849 320 kg de maïs, 627 334 kg de riz, 1 040 780 kg de soja, 20 450 kg d’arachide, 6 600 kg de niébé, 2 500 kg de sorgho, 12 680 kg de sésame et 12 264 kg de fonio.

Des kits pour soutenir les producteurs

En ce qui concerne les kits pour la production animale et halieutique, un processus est entamé pour appuyer au moins 500 ménages en kits d’élevage de volaille, 14 coopératives de pêcheurs en kits de pêche et 15 pisciculteurs pour l’élevage de poisson en cage flottante. Afin de mieux recadrer les activités de production de poissons sur les plans d’eau en l’occurrence sur le lac Nangbéto et en tirer pleinement profit, un schéma directeur pour leur exploitation optimum a été validé, en fin juin au cours d’un atelier national. Le Plan de riposte agricole au covid-19 est en train de sauver beaucoup d’agriculteurs togolais des griffes de la pandémie.

Outre ces mesures de ripostes, le gouvernement doit tout simplement intensifier le développement des technologies de production agricole, notamment par les initiatives du secteur privé, afin de renforcer la résilience et l’autosuffisance du secteur.

Avec la baisse annoncée des demandes des produits agricoles par les partenaires étrangers, le Togo gagnerait en œuvrant dans la recherche d’autres circuits de commercialisation et soutenir la promotion de la consommation locale.

« La pandémie de Covid-19 pourrait déstabiliser la sécurité alimentaire en Afrique de l’ouest. Les pertes de production risquent de se chiffrer entre 37 et 79 milliards de dollars en 2020, et les importations de produits vivriers pourraient elles aussi fortement reculer (de 13 à 25%), et l’exportation en baisse plombées par des coûts de transaction plus élevés et une demande intérieure en baisse », indique le dernier rapport semestriel de la Banque mondiale consacré à la conjoncture économique de la région.

Lu 83 fois Dernière modification le lundi, 05 octobre 2020 19:27

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.