Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 3596 / Hier = 7010 / Cette semaine = 41484 / Ce mois = 161068 / Total = 1496375

mardi, 15 septembre 2020 18:50

Sénégal : La vente de la chicha interdite

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’appétit des sénégalais amoureux de chicha tourne en bourrique.

 

Désormais la chicha appelée narguilé ou hookah en anglais, est désormais interdite sur l'étendue du territoire sénégalais. Aussi bien pour usage personnel et privé que dans les lieux spécifiques, "bars à chicha". 

L'arrêté ministériel conjointe (ministère de la Santé et ministère du Commerce) interdit "formellement l'importation, la distribution, la vente et l'usage de la chicha ou narguilé ou tout autre appareil similaire sur l'étendue du territoire national".

"On entend par chicha ou narguilé, tout objet, appareil ou dispositif sous forme de pipe à eau qui permet de fumer du tabac grâce à un système d'évaporation de l'eau. Ainsi que la Pipe à eau, appareil composé de plusieurs parties : la cheminée, le bol supérieur, le réservoir, la pipe immergée et le tuyau", précise l'arrêté. 

Les importateurs et distributeurs de chicha et narguilé, disposent d'un délai de six mois, à compter de ce jour, "pour se conformer à la présente réglementation". 

Le haut commandement de la gendarmerie, la direction de la police, la direction des douanes ainsi que tous les services concernés sont appelés à veiller à l'exécution de l'arrêté ci-après. 

Souvent considéré comme moins néfaste pour la santé que la cigarette, fumer la chicha affecte en réalité de manière irrémédiable notre système cardio-vasculaire.

Selon la revue American Journal of Cardiology, une seule séance de chicha de 30 minutes a des effets négatifs sur le rythme cardiaque, la pression et la rigidité artérielles.

Les résultats ont montré qu'une seule séance de narguilé augmentait la fréquence cardiaque de 16 battements par minute en moyenne, ainsi que la tension artérielle. Elle a aussi augmenté de manière significative les mesures de la rigidité artérielle, qui est un facteur de risque-clé dans le développement d'affections cardiovasculaires comme la crise cardiaque et l’accident vasculaire cérébral (AVC).

Les scientifiques révèlent que la chicha serait aussi à l'origine de certaines maladies comme l'obésité ou le diabète !

Lu 156 fois Dernière modification le mercredi, 16 septembre 2020 13:09

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.