Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 6006 / Hier = 6109 / Cette semaine = 18389 / Ce mois = 117232 / Total = 1818487

mardi, 25 août 2020 18:53

Togo/ Décélération de l'activité économique avec une perte de croissance de 4,2%

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le gouvernement fait d'énorme progrès dans la réalisation des réformes dans plusieurs secteurs.

 

Pour un bon suivi desdites reformes, le Ministère de l'économie et des finances (MEF) organise deux (2) revues de la performance des réformes chaque année avec la participation des représentants des représentants de tous les départements ministériels, des institutions de l'Etat et autres.

Pour cela, une revue de la performance des réformes à fin décembre 2019 dans les départements ministériels et institutions de l'Etat a été organisée ce mardi 25 août à Lomé avec pour objectif entre autres, d'évaluer la performance des réformes mise en œuvre au cours de l'année 2019 en lien avec le glissement de la matrice unifiée des réformes 2019-2021 et les plans de travail et budget annuel (PTBA 2019), identifier les forces et faiblesses puis d'actualiser les réformes pour la période 2020-2022 et les PTBA des réformes 2020.

Avec la pandémie à coronavirus qui plane sur le monde entier avec son lot de conséquences, les projections laissent apparaitre une forte décélération de l'activité économique avec une perte de croissance de 4,2%.

En effet, le taux de progression de l'activité économique est revisé à 1,3% pour l'année 2020 contre une prévision initiale de 5,5% après un taux de 5,3% enregistré en 2019.

<< La pandémie de la covid-19 a certes des impacts négatifs sur le social et l'économie mais néanmoins, elle nous enseigne des leçons que nous pourrons tirer notamment, repenser notre modèle économique pour le rendre moins dépendant de l'extérieur et donc plus résiliente face au choc externe >>, a laissé entendre Sani Yaya, ministre de l'économie et des finances.

Cette nouvelle orientation de la politique économique amène à actualiser le plan National de Développement (PND 2018-2022).

Cette nouvelle politique s'articule autour de la création des pôles de croissance, des unités de transformation industrielles particulièrement dans le secteur agricole, développer des chaînes de valeur.

« Aujourd’hui, les efforts de tous ont permis de maintenir un cadre macro-économique stable avec l’assainissement des finances publiques. D’ailleurs le dernier rapport de la Banque mondiale sur l'évaluation des politiques et institutions nationales en Afrique (CPIA) a fait cas des progrès réalisés par le Togo ces dernières années. Classé 15è sur les 39 pays, le Togo avec une note de 3,3 en 2019 a connu une augmentation moyenne de sa note de 0,1 point chaque année depuis 2017 », rappelle Sani Yaya.

Le Togo est parmi les plus réformateurs avec des avancées notables dans toute une série de domaines, notamment politiques, socio-économiques et institutionnel.

Assem Ange

Lu 285 fois Dernière modification le mardi, 25 août 2020 19:26

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.