Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 5002 / Hier = 6090 / Cette semaine = 11092 / Ce mois = 5002 / Total = 2058373

mardi, 18 août 2020 16:31

Innov’up : Le Togo s’engage à une meilleure prise en compte des femmes entrepreneures

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Défavorisées dans le financement par les banques, les femmes constituent malgré tout, le pilier du commerce transfrontalier africain.

 

Si même elles sont appuyées par les micro finances, ce sont de modestes financements qui sont consentis à leur endroit. Très peu d’entre elles arrivent à lever d’importants financements pour leur entreprise.

Or leur implication dans les affaires avec les mêmes atouts que les hommes va contribuer à accroître le volume de la production et par ricochet les recettes.

Selon la Banque Mondiale, « l’Afrique est la seule région au monde où plus de femmes que d’hommes choisissent la voie de l’entrepreneuriat, une réalité dont on ne parle pas assez. Elargir les opportunités des femmes entrepreneures au travers de politiques favorisant l’égalité des sexes aurait un impact extraordinaire sur la croissance en Afrique. Les entreprises appartenant aux femmes enregistrent en moyenne des bénéfices mensuels inférieurs de 38% aux bénéfices des entreprises appartenant aux hommes ».

« Autonomiser une femme, vous autonomisez une famille ; autonomiser les femmes, vous autonomisez une nation » a indiqué Albert Muchanga, le commissaire au commerce et à l’industrie à la commission de l’Union Africaine.

Il faut en plus de l’égalité de chance, accroître le volume des investissements dédiés aux femmes. En tout cas, il faut investir plus sur les femmes sur le continent ? Que faire alors le Togo ?

Le paysage socioéconomique togolais est caractérisé par un sempiternel problème d’emploi. A l’état actuel des choses, l’entreprenariat est devenue la solution idoine pour combattre la pauvreté et éviter l’inactivité des citoyens. Des structures comme le FNFI, le Faiej, le Paeij-SP, l’Anadeb, le Pasa, etc. sont en action pour aider les femmes à se mettre à leur propre compte et à jouer leur partition dans le développement national. Tout de même, leur implication peut être davantage boostée. Innov’up est l’un des moyens mis en place, depuis avril 2016, pour arriver à cette fin.

Les Togolaises qui exercent dans le secteur informel n’arrivent pas à faire évoluer leurs microentreprises vers le statut de Petites et moyennes entreprises (PME) parce qu’elles rencontrent des obstacles dans leur parcours entrepreneurial et leur développement personnel. Entre 2009 et 2012 par exemple, seulement 25% des entreprises créées au Togo l’ont été par des femmes. Ces différentes disparités tirent la sonnette d’alarme des acteurs engagés pour l’épanouissement de la gent féminine.

Initiative de la Fédération des femmes entrepreneures et femmes d'affaires (Fefa) du Togo, soutenue par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et l'Agence nationale pour l'emploi (ANPE), Innov’up est une plateforme à multiservice, destinée à booster les affaires. Il s’agit du premier incubateur d’entreprises des femmes du Togo.

Sa principale mission est d’aider l’entrepreneure à bâtir son entreprise et à l’agrandir. Innov’up intervient dans l’incubation, la formation, l’ingénierie financière, le montage de projets, le réseautage et le conseil PME/PMI. A travers son programme « Innov’up Coach », le centre met des entrepreneurs chevronnés et réussis en face des jeunes aspirants dans le but de créer un déclic chez ces derniers. L’activité consiste à leur faire découvrir les différentes facettes de l’entrepreneuriat, ses enjeux et de susciter en eux l’envie d’entreprendre ; de leur inculquer les valeurs de la réussite entrepreneuriale.

De 2016 à 2018, grâce à l’appui du Pnud, le centre entrepreneurial a incubé 50 entreprises portées par des femmes, accompagné 900 femmes à travers le programme de mentorat. Dans ce cadre, 39 femmes leaders expérimentées ont été mobilisées pour accompagner les jeunes en quête de développement personnel. Les sensibilisations ont touché 400 jeunes filles sur la culture entrepreneuriale et 300 volontaires nationaux en entrepreneuriat.

L’inscription au centre est ouverte aux femmes qui souhaitent entreprendre ou qui sont déjà entrepreneures du secteur formel ou informel. Innov’up n’accorde pas de crédit financier mais accompagne les entrepreneures à en trouver. Grâce à ce centre, des entrepreneures togolaises sont valorisées à l’étranger. Une parmi elles a été choisie pour le Young African Leaders Initiative (Yali) à Dakar en 2016 ; une seconde a été retenue pour celui de 2017 à New York.

Outre les mécanismes de financement, les femmes doivent s’engager dans l’entrepreneuriat sans se soucier des difficultés de la route, tout en bravant tous les obstacles.

Les femmes entrepreneures sur le continent développeront également une collaboration de femmes entrepreneures et productrices afin de définir des priorités en charge des politiques commerciales.

Lu 306 fois Dernière modification le mardi, 18 août 2020 16:47

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.