Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 1694 / Hier = 6483 / Cette semaine = 14277 / Ce mois = 177597 / Total = 1512904

mardi, 28 juillet 2020 18:58

BAD: Akinwumi Adesina définitivement innocenté par manque de preuves apportées par les accusateurs

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

« Le Comité indépendant dirigé par Mary Robinson et qui devait à son tour plancher sur les allégations de mal gouvernance au sein de la Banque africaine de développement a rendu son verdict. Il innocente définitivement Akinwumi Adesina, le président de l’institution », rapporte agenceecofin.

 

Akinwumi Adesina, président du groupe de la Banque africaine de développement (BAD), a été complètement innocenté des allégations de mal gouvernance par le Comité d'examen indépendant dirigé par Mary Robinson, ex-présidente de l'Irlande. 

La constitution de ce panel est survenue suite à une exigence des Etats-Unis en sa qualité d’actionnaire de l’institution. Ses dirigeants ont estimé que la décision prise par le Comité d'éthique du conseil et le Bureau du conseil des gouverneurs était « trop favorable » à M. Adesina.

« Le Comité indépendant est convaincu que le Comité d'éthique a examiné les plaintes qu'il a reçues le 19 janvier 2020 de manière complète et responsable et a suivi correctement les procédures ... Le panel partage les conclusions du Comité concernant toutes les allégations contre le président et estime qu'elles ont été dûment examinées et rejetées par le Comité », peut-on lire dans les conclusions publiées par cette entité dans le cadre de ses conclusions.

Le Comité indépendant a aussi examiné les arguments présentés par le président Adesina, et jugé qu'ils sont convaincants et suffisants pour établir son innocence. Plusieurs gouverneurs représentant les pays membres de la BAD ont salué cette décision et ont de nouveau confirmé leur soutien à l'actuel président de l’institution, qui renforce une fois de plus ses chances d'être réélu.

Manque de preuves apportées par les accusateurs

Par exemple, les « lanceurs d’alerte » accusaient le président de la BAD d’intervenir de manière intrusive dans les recrutements, écartant parfois de candidats bien notés ou proposés par des comités indépendants. Rejoignant leur conseiller juridique, les panélistes ont estimé que la question du recrutement et de la promotion du personnel relevait des attributions du Président et qu’aucun reproche ne pouvait lui être adressé. Y compris dans la nomination d’un salarié soupçonné de « conduite inappropriée » au Nigeria. Ou d’une personne supposée être membre de la famille du président Adesina et qui aurait touché double salaire. Ou encore de l’emploi d’un ancien dirigeant de la BAD en tant que consultant. « Les plaignants ont refusé de fournir des preuves à l’appui de l’une de ces allégations », explique le rapport qui juge donc « correcte » la conclusion du Comité.

Mary Robinson et ses collègues confirment que rien n’indique que la BAD ait dépensé plus que de raison pour célébrer les prix internationaux reçus par Akinwumi Adesina, en 2017 et 2019. En l’occurrence le prix mondial de l’Alimentation et le prix Sunhak pour la Paix. Les décisions du Comité d’éthique sont également validées pour plusieurs cas de membres du personnel. Rejet également pour une accusation de favoritisme dans l’attribution d’une subvention de 40 millions de dollars versée à un bénéficiaire, supposé ancien employeur de Akinwumi Adesina. « Les plaignants ont refusé de fournir des éléments de preuve à l’appui des allégations ».

De plus, le rapport Robinson suit le Comité d’éthique concernant la supposée « préférence » de la BAD à l’égard du Nigeria et le recrutement supposé excessif d’employés nigériens. Les panelistes rappellent qu’outre le manque de preuve, les lanceurs d’alerte n’avaient pas tenu compte du rôle du Conseil d’administration de la BAD, qui partage les responsabilités sur ce point avec le Président.

Plusieurs gouverneurs représentant les pays membres de la BAD ont salué cette décision et ont de nouveau confirmé leur soutien à l'actuel président de l’institution, qui renforce une fois de plus ses chances d'être réélu.

Lu 256 fois Dernière modification le mardi, 28 juillet 2020 19:19

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.