Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 3473 / Hier = 6324 / Cette semaine = 22380 / Ce mois = 3473 / Total = 1704728

mardi, 21 juillet 2020 13:13

PPAAO-Togo : En 09 ans d’exécution, le bilan est salutaire !

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le gouvernement togolais a décidé de faire de tout temps, l’agriculture la principale activité rémunératrice pour une grande partie de la population togolaise.

 

Et, les chiffres ne rament pas contre-courant de cette réalité. Elle occupe plus de 60% des Togolais et contribue à 40% au Produit intérieur brut (PIB). S’accoudant sur ces données au-delà de la moyenne, il ne fait aucun doute que le secteur est un moteur de l’économie nationale. Les pouvoirs publics sont arrivés à la même conclusion.

Pour preuve, des réformes se sont succédées ces dernières années pour accompagner les différents acteurs, rehausser la compétitivité du secteur et booster le développement socioéconomique. Les pans d’actions pour y parvenir sont multiformes, ambitieux et enthousiasmants.

Le Togo, à l’image des pays de l’Afrique de l’Ouest Ambitionne améliorer la sécurité alimentaire ainsi que la croissance économique.

Le pays a élaboré un Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire (Pniasa). Celui-ci est décliné en plusieurs sous-programmes. L’un d’entre eux est le Projet de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO-Togo).

En pratiquement neuf (09) ans de mise en œuvre, le projet a permis d’accomplir des actions en faveur des producteurs agricoles. Aujourd’hui, le bilan est salutaire.

Le PPAAO-Togo a été mis en marche le 15 décembre 2011. Il a pris en compte les préoccupations soulevées dans le sous-programme 04 du Pniasa qui s’occupe de la recherche et de la vulgarisation. Le projet a reçu un premier financement d’environ 07 milliards de francs CFA de la Banque mondiale et de 2,5 milliards pour la contrepartie de l’Etat togolais. Après la phase initiale, le projet a bénéficié d’un financement additionnel (pour la période 2017-2019) de plus de 07 milliards de francs CFA.

Dans sa mise en œuvre, beaucoup de domaines ont été touchés notamment le transfert et la diffusion de technologies ; le développement du système semencier viable ; la génération et l’adaptation des technologies ; le renforcement de capacités et la coopération régionale. Le PPAAO a permis au pays de se mettre en conformité avec les règlements communautaires sur les semences, les pesticides et les engrais. Dans la filière semencière, le projet a facilité l’accès des producteurs à plus de 3521 tonnes de semences certifiées de maïs, riz, soja, riz hybride, fonio, etc. Près de 422.971 producteurs et transformateurs ont été touchés.

Le PPAAO a également joué un rôle déterminant dans la mécanisation de l’agriculture togolaise en introduisant des machines agricoles comme des extracteurs, décortiqueuses, des mini moissonneuses-batteuses.

L’Institut togolais de recherche agronomique (Itra) a été suffisamment soutenu par le projet. Il a acquis des matériels performants. Ses infrastructures et équipements ont été renforcés avec une réhabilitation en cours des laboratoires de biosécurité. Il dispose aujourd’hui d’un digesteur, d’un four à calcination, d’un minérisateur d’eau qui permet de déterminer certains métaux lourds dans les produits. Le projet a appuyé la formation de 77 cadres (34 en doctorat et 43 en master) et a fourni 1620 géniteurs ovins et caprins à l’Itra.

De façon globale, beaucoup de producteurs ont été touchés dans l’exécution de la phase initiale et de la phase additionnelle du PPAAO-Togo. 613.610 Togolais dont 250.199 femmes (40,8%) ont été touchés. Aujourd’hui, 101.302 bénéficiaires emploient les technologies agricoles.

Lu 184 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.