Date du jour :

Aujourd'hui = 5025 / Hier = 6428 / Cette semaine = 36809 / Ce mois = 67028 / Total = 826963

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

jeudi, 02 juillet 2020 17:11

Forum économique Togo-UE : 1 an après, tapis rouge au développement ?

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Pour relancer le commerce intra africain, la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) devrait permettre à l'Afrique de créer le plus grand bloc commercial régional au monde, de 3,4 milliards de dollars et 1,3 milliard d'habitants.

 

Il s’agirait d'accroître de 33% ce commerce intra-africain en permettant aux marchandises de circuler en franchise de droits dans une zone de libre-échange si elles sont considérées comme originaires de cette zone. La Zlecaf constitue donc l'une des pierres angulaires du développement des échanges commerciaux sur le Continent.

En attendant sa mise en œuvre en janvier 2021 par faute de la pandémie de coronavirus, le gouvernement togolais a lancé son développement socioéconomique équilibré, inclusif et résistant avec le Plan national de développement (PND 2018-2022).

Pour les premiers gouvernants, il urge d’accélérer la transformation structurelle, l’industrialisation, l’épanouissement des populations à la base etc., par une contribution massive du secteur privé.

A cet effet, le programme quinquennal devrait mobiliser près de 3000 milliards de francs CFA du secteur privé, soit 65% des ressources totales nécessaires (4622 milliards de francs CFA).

On se souvient que du 13 et 14 juin 2019 à Lomé, le gouvernement a tenté le coup en organisant le 1er forum économique Togo-Union européenne dont les retombées socioéconomiques attendues sont énormes.

1 an après que retenir de cette rencontre des hommes d’affaires togolais et européens ?

Selon les organisateurs, dans le cadre de l’appel à projets lancé en prélude au forum, 140 projets bancables soumis par 126 promoteurs locaux en ligne avec les objectifs du PND ont été retenus. 103 parmi eux ont été discutés lors des échanges B2B entre les entrepreneurs togolais et les investisseurs étrangers d’une part, et entre les investisseurs et les institutions publiques de l’autre part. Aujourd’hui, le nombre de visite sur le site web du forum s’établit à 13.098.

Le Togo a enregistré une vingtaine de manifestation d’intérêt de la part des investisseurs internationaux pour les projets prioritaires du PND. On peut mentionner la signature d’un mémorandum d’entente de 05 milliards de francs CFA en juillet 2019 entre le fonds d’investissement luxembourgeois, Kara Investment Fund et le gouvernement togolais dans le secteur de l’agro-industrie ; la signature d’une convention avec le groupe Dangote pour la construction d’une usine de production d'engrais phosphaté pour un investissement de 02 milliards de dollars et l’installation d’une usine de fabrication de ciment avec un investissement de 60 milliards de dollars ; le renforcement du partenariat entre l’Etat et les institutions financières prêtes à accompagner les promoteurs de projets dont le coût est inférieur à 150 millions de francs CFA.

Par ailleurs, les résultats du suivi révèlent qu’à la date du 17 juin 2020, 10 projets dont le coût global s’établit à 15.647.493.892 francs CFA sont à l’étape de mise en œuvre ; 18 projets évalués à 320.475 660.104 francs CFA sont des projets soit d’extension, ou ayant bouclé une partie des financements ou en discussions avancées avec les partenaires étrangers et donc sont en attente de financements complémentaires. Par-dessus tout, le projet le plus couteux (soit plus de 520 milliards de francs CFA) a réussi à signer un mémorandum d’entente avec un partenaire rencontré lors du forum.

Mieux, pour poursuivre l’accompagnement des autres promoteurs de projets, le gouvernement et l’UE se préparent à lancer le recrutement de 15 cabinets d’experts locaux, régionaux et internationaux dans la restructuration et/ou finalisation de leurs plans d’affaires, dans les procédures d’accès aux financements auprès des banques, des intermédiaires non bancaires, des sociétés de crédit-bail ainsi que des fonds d’investissements.

« Tout calcul fait, le forum a impulsé le processus de développement au Togo grâce à sa capacité à mobiliser les investisseurs en un temps record. N’est-ce pas aussi parce que le climat des affaires est propice au Togo ? Oui, assurément. Le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale le prouve à suffisance. Tapis rouge au développement », à en croire toujours les organisateurs.

On se souvient, le Président de la République, Faure Gnassingbé lors de son allocution a indiqué que, « le progrès est un long cheminement solidaire et il est d’autant plus convaincu que c’est par la mobilisation à tous que cette importante rencontre sera une réussite… Le forum est la meilleure traduction à promouvoir davantage l’investissement et la création d’emplois au Togo ».  

Une Chambre de commerce européenne au Togo a été lancée en présence d’hommes d’affaires et d’économistes, comme Carlos Lopez, l’ex-secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, du vice-Président de l’Union européenne, Jyrki Katainen.

Ce forum est une fois la volonté de l’UE à poursuivre son accompagnement pour l’amélioration du climat des affaires au Togo, afin d’attirer plus d’investisseurs.

Lu 219 fois Dernière modification le jeudi, 02 juillet 2020 18:01

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.