Date du jour :

Aujourd'hui = 175 / Hier = 6633 / Cette semaine = 6808 / Ce mois = 65769 / Total = 1202400

lundi, 29 juin 2020 17:04

La CEA et ses partenaires procèdent à la validation technique du rapport provisoire de l’étude sur la mise en place d’un mécanisme de financement autonome pour l’ALG

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Directrice du BSR-AO de la CEA, Ngone Diop Directrice du BSR-AO de la CEA, Ngone Diop

Niamey (Niger), 29 Juin 2020: Des experts du bureau sous régional pour l’Afrique de l’Ouest de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et de l’Autorité pour le Développement intégré de la région du Liptako Gourma (ALG) se sont réunis du 24 au 25 Juin pour procéder à la validation technique du rapport provisoire de l’étude sur la mise en place d’un mécanisme de ressources propres de l’ALG.

 

Le rapport est la mise en œuvre d’une recommandation du conseil des Ministres de l’ALG qui a demandé d’étudier la faisabilité d’une tel mécanisme sur la base de propositions antérieures.

Cet atelier virtuel s’est tenu dans un contexte où la réforme de l’ALG est mise en œuvre sur la base des conclusions de l’étude de faisabilité sur « la transformation de l'ALG en un espace économique intégré couvrant les territoires des trois Etats membres » réalisée par la CEA et le Centre d’Analyse des Politiques Economiques et Sociales (CAPES) du Burkina Faso et de celles de l’audit structurel commandité en 2011 par le Conseil des Ministres de l’ALG.

Il a pour objectif global d’examiner et de pré-valider le rapport provisoire de l’étude de faisabilité sur la mise en place du mécanisme de ressources propres de l’ALG en vue de sa transmission aux instances décisionnelles de l’ALG dans l’optique de la tenue de leurs prochaines sessions.

Dans l’allocution qu’elle a prononcée, la Directrice du bureau sous régional pour l’Afrique de l’Ouest de la CEA, Ngone Diop, a rapellé que : « La région couverte par l’Autorité du Liptako Gourma est le cœur du Sahel. C’est une importante Région, hautement prioritaire pour les Nations Unies et partant la CEA ». C’est pour cette raison a-t-elle ajouté « que le Plan de Soutien des Nations Unies pour le Sahel (SINUS), composante opérationnelle importante de la Stratégie Intégrée des Nations Unies pour le Sahel fait de la région des Trois frontières, une des Zones les plus stratégiques pour le renforcement de l’intégration régionale et du développement inclusif de la région ».

« Depuis 2007, nous avons fait de l’ALG une des institutions prioritaires dont la réforme devrait impulser considérablement la réorganisation stratégique du mécanisme d’intégration en Afrique de l’Ouest, à travers une professionnalisation des institutions gravitant autour d’une CEDEAO fédératrice de toutes les initiatives régionales », poursuit la Directrice du bureau sous régional pour l’Afrique de l’Ouest de la CEA.

Pour sa part, le Secrétaire Exécutif de l’ALG, M. Oua Saidou, a affirmé que : « La problématique du financement de l’ALG demeure entière et d’actualité surtout avec l’élargissement des actions de l’institution à l’ensemble des territoires des trois Etats membres et l’extension de ses domaines d’intervention à la sécurité ».

« Il est donc impérieux de trouver un mécanisme viable de financement des opérations de développement aux moyens de ressources propres qui permettent à l’ALG d’être moins dépendante aussi bien des contributions des Etats pour son fonctionnement que de l’aide extérieure pour la réalisation des études de faisabilité et la mise en œuvre des projets et programmes de développement au profit des populations de l’espace sous régional »,  a expliqué le Secrétaire Exécutif de l’ALG.

Cet atelier régional de validation technique du rapport provisoire de l’étude sur la mise en place d’un mécanisme de ressources propres de l’ALG a enregistré la participation des correspondants nationaux ALG, des représentant des Ministères en charge des mines à raison d’un par Etat membre, des représentants des Ministères en charge de l’économie et des finances à raison d’un par Etat membre, des  représentants des Ministères en charge de l’élevage, des représentants des Ministères en charge des énergies renouvelables, des représentants des partenaires techniques et financiers (CEA, PNUD) et des cadres du secrétariat Exécutif de l’ALG.

Chargé de Communication, CEA- BSR/AO

Lu 154 fois Dernière modification le lundi, 29 juin 2020 17:26

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.