Date du jour :

Aujourd'hui = 264 / Hier = 7023 / Cette semaine = 20191 / Ce mois = 32137 / Total = 1168768

vendredi, 26 juin 2020 13:53

Les cultures à privilégier face au problème de marché ?

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Afin d'amortir les chocs liés à la COVID19, le gouvernement  togolais mise gros sur le secteur agricole qui contribue à plus de 40% au PIB national.

 

Des dispositions sont donc prises pour mieux accompagner les producteurs par rapport aux intrants (semences améliorées, engrais, produits phytosanitaires, etc.).

Pour une meilleure utilisation des engrais, une délégation gouvernementale et l'Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA) est en tournée nationale pour la vulgarisation des résultats d'analyses des sols agricoles du Togo.

À travers une caravane de sensibilisation, les producteurs de la préfecture de l'Oti (région des Savanes) ont appris jeudi que 84% de leur sol sont pauvres en matière organique; 59% très pauvres en phosphore assimilable et 87% très pauvres en potassium.

Ils ont également été outillés sur l'utilisation de la plateforme digitale interactive fertitogo.tg pour savoir avec précision, quelles quantités d'engrais NPK et d'urée apporter à leur sol pour chaque culture.

Le gouvernement conseille aux producteurs du milieu de privilégier des cultures qui ne souffrent pas de problème de marché tel que le riz, le soja, le sésame, le coton.

Pour freiner les risques de propagation de la COVID19, des dispositifs de lave-mains, masques, gels hydroalcooliques et copeaux de savons offerts par l'ITRA, la Fondation OCP et l'UM6P ont été remis aux autorités locales et représentants des faîtières et coopératives de producteurs.

Lu 162 fois Dernière modification le vendredi, 26 juin 2020 13:58

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.