Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 1454 / Cette semaine = 10135 / Ce mois = 42164 / Total = 467747

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

mercredi, 29 janvier 2020 18:29

Les start-up africaines ont levé 2 milliards de dollars US en 2019

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les start-up africaines ont fait tomber dans leur escarcelle plus de 2 milliards de dollars selon le rapport annuel de Partech Africa sur le capital-investissement en Afrique. Les levées de fonds ont augmenté de 74 % par rapport à 2018.

 

Les fondateurs du fonds plaçaient à 2020 le franchissement symbolique du milliard de dollars, seuil qui sera franchie dès 2018.

Les levées réalisées par les start-up se densifient, tant au niveau du flux que du stock. Le nombre de start-up ayant levé des fonds s'établit à 234 en 2019 contre 146 en 2018, le plus souvent auprès de fonds d'amorçage. Partech Africa note ainsi une très forte poussée du financement obtenu en Seed (+ 91 %) comme en Série A (+ 125 %). Un engouement renouvelé qui témoigne de la volonté croissante des investisseurs à accompagner très tôt les jeunes pousses prometteuses en Afrique.

Le rapport révèle que le trio historique de tête Nigeria-Kenya-Afrique du Sud est bousculé par l'Égypte qui dépasse même le Nigeria en nombre de transactions (47 deals enregistrés en 2019 contre 38 en 2018) et l'Afrique du Sud en termes de montant total investi (211 millions USD en 2019 contre 67 millions USD une année auparavant) Le tissu entrepreneurial égyptien en pleine effervescence apparaît de plus en plus fortement dans le radar de la tech mondiale.

Par ailleurs, Partech Africa souligne alors qu'ils n'étaient qu'une vingtaine en 2017, l'étude recense plus de 350 investisseurs uniques en 2019. Parmi eux, 70 investisseurs de plus en plus impliqués ont effectué au moins deux investissements à la suite, tandis que 5 d'entre eux ont réalisé plus de sept transactions chacun, à savoir 500 Startups, Algebra Ventures, Goodwell, IFC et Partech Africa. L'arrivée en force d'une nouvelle génération de Serial Investors ayant à cœur de participer à la transformation en cours de la tech africaine et de le faire savoir démontre que l'attractivité du continent n'a ainsi jamais été aussi forte.

Lu 228 fois Dernière modification le mercredi, 29 janvier 2020 18:52

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.