Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 2880 / Hier = 6431 / Cette semaine = 27146 / Ce mois = 146730 / Total = 1482037

lundi, 22 juin 2020 13:51

21 JUIN FETE DES MARTYRS AU TOGO : COMPRENDRE LA COMMEMORATION DE LA DATE

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Premier ministre Klassou Selom représentant le Chef de l’Etat a rendu hommage le 21 juin, aux compatriotes à la Place des Martyrs.

 

C’était en présence de Chantal Yawa Tsègan, la Présidente de l’Assemblée Nationale, des Présidents des Institutions de la République, des membres du gouvernement dans une cérémonie de sobriété à cause de Covid-19.

Ces compatriotes ont, au prix de leurs vies, lutté pour l’accession du pays à la souveraineté internationale.

Un monument est érigé à Pya-Hodo dans la préfecture de la Kozah, en l’honneur de ces martyrs.

La journée, érigée en moment de recueillement et de souvenir national en référence à ceux qui sont tombés le 21 juin 1957, est marquée sur toute l’étendue du territoire, par des cérémonies de dépôts de gerbes.

COMPRENDRE LA COMMEMORATION DE LA DATE DU 21 JUIN (FETE DES MARTYRS AU TOGO) 

 « Le contexte, c’est celui de la lutte pour l’indépendance au Togo entre 1956 et 1960. En effet en 1956, la France dans sa stratégie de retarder aussi longtemps que possible l’accession de ses colonies à la souveraineté internationale a, par le biais de la loi cadre (ou la loi Gaston Deferre) décidé d’accorder l’autonomie audites colonies dont le Togo servait de pays pilote. Ce que les nationalistes (CUT et JUVENTO) ont rejeté catégoriquement en vain car, Nicolas Grunitzky, chef de file des progressistes l’a favorablement accepté et sera choisi comme le premier ministre de la République Autonome du Togo (RAT)  en cette année 1956. 

Mais les nationalistes ont manifesté leur mécontentement jusqu’à la tribune de l’ONU sous forme de pétition. Alors l’ONU décide d’envoyer une mission sur place pour voir comment les Togolais vivent le statut de l’autonomie. Cette mission onusienne dirigée par le libérien Charles King a sillonné tout le territoire togolais et arrivé à Lama Kara plus précisément à Pya-Hodo, les nationalistes ont organisé une manifestation pour protester devant lui leur refus de ce statut d’autonomie le 21 juin 1957. Alors, pour disperser les manifestants, l’armée coloniale tire sur la foule faisant une vingtaine de morts. C’est donc en mémoire de ces victimes combattantes de la liberté de notre cher Togo que tout le pays célèbre tous les 21 juin, pour leur rendre hommage.

Mais, aujourd’hui, la commémoration de la fête du 21 juin ne se limite pas seulement aux combattants de la lutte d’indépendance. En effet, suite à la recommandation de la Conférence Nationale Souveraine (CNS) en 1991, elle a été élargie à tous les Togolais morts pour la patrie depuis l’indépendance à nos jours », explique Dr. MAMAN Halourou, Enseignant vacataire au département d’histoire de l’Université de Lomé.

Lu 1488 fois Dernière modification le lundi, 22 juin 2020 14:33

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.