Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 2188 / Hier = 5726 / Cette semaine = 13458 / Ce mois = 153269 / Total = 1854524

samedi, 20 juin 2020 08:59

La CEA et ses partenaires lancent la plateforme d'information sur les communications en Afrique en réponse au COVID-19

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’Afrique est sur le point de déployer une plate-forme de communication publique révolutionnaire basée sur la téléphonie mobile afin de fournir à plus de 600 millions d’utilisateurs à travers le continent les derniers conseils de santé publique.

 

La plate-forme africaine d'information sur les communications fournira également aux groupes de travail nationaux et régionaux sur le COVID des données d’enquête générées par les utilisateurs et des informations exploitables sur la santé et l'économie. En améliorant les données et statistiques nationales, l’ACIP permettra aux autorités de mieux analyser les problèmes liés à la pandémie et mettre en œuvre des réponses appropriées. La plate-forme permettra également aux groupes de travail sur le COVID de déployer des ressources sanitaires et économiques pour atténuer les effets de la pandémie.

Robuste et facile à utiliser, la plate-forme utilise un mélange de menus à commande vocale et textuelle. Le service gratuit a été développé par la Commission économique pour l’Afrique en collaboration avec 4 grands opérateurs de réseaux mobiles et un intégrateur de données. La plate-forme exploite les canaux mobiles à bande étroite en utilisant une combinaison de texte de Données de services supplémentaires non structurées (USSD) et d’interactions vocales, de Réponse vocale interactive (VRI). Du côté du haut débit, la plate-forme utilise les données publiques des canaux numériques, y compris les médias en ligne et réseaux sociaux. En utilisant la bande étroite et le haut débit mobiles, la plate-forme peut atteindre les utilisateurs 3G / smartphones et les abonnés mobiles avec des portables 2G de génération antérieure, également appelés téléphones de fonction.

Le déploiement de la phase 1, commençant le 23 juin 2020 couvrira les utilisateurs mobiles dans plus de 23 pays, représentant plus de 80% du total des abonnés mobiles en Afrique. Les utilisateurs pourront accéder aux avis de santé et aux conseils médicaux locaux, y compris à un détecteur de symptômes. Les entrées des utilisateurs, y compris les réponses aux enquêtes, anonymes, seront transmises à un système piloté par l’Intelligence artificielle. Cet intégrateur créera des tableaux de bord de données et des informations exploitables pour les décideurs politiques aux niveaux national et régional. Ceux-ci peuvent inclure l’identification de foyers viraux émergents et de changements dans le sentiment du public (via les données d’enquête et l’écoute sociale). L’intégrateur peut également fournir des alertes intelligentes pour des anomalies détectées par l’IA. Il convient de souligner que toutes les informations sont destinées à être utilisées au niveau des autorités nationales, par les groupes de travail nationaux sur le COVID, les ministères de la santé et ceux des finances. En outre, les autorités nationales gardent le contrôle sur les données fournies par leurs propres utilisateurs et décident quelles informations sont mises à la disposition de leurs utilisateurs nationaux.

C’est la première fois qu’une plate-forme mobile USSD est associée de manière interactive à une IA de méga données pour fournir des informations que ni l’une ni l’autre ne pourrait atteindre.

Au cours de la Phase II, dans quelques mois, le service englobera 20% d’utilisateurs mobiles africains supplémentaires - et s’élargira pour inclure la communication économique et humanitaire. Les autorités nationales seront en mesure de diffuser des messages au niveau communautaire pour le bien-être social, par exemple, faciliter le transfert d’espèces (y compris les paiements électroniques) ; envoyer des informations ciblées sur la distribution alimentaire locale ou l’approvisionnement en eau potable. Lorsque les données révèlent des foyers viraux émergents, les autorités peuvent diriger les ressources médicales vers les zones touchées et alerter les habitants de leur disponibilité.


Partenaires d’ACIP

ACIP représente un mélange impressionnant de technologies simples et de pointe pour tirer parti de la richesse des données générées par les utilisateurs de téléphones 2G, même simples. La CEA ainsi que le CDC-Afrique et d’autres partenaires coordonnent la plate-forme globale et l’ont développée pour améliorer les réponses sanitaires et économiques face à la pandémie dans les États membres. MTN est le partenaire technique de la CEA et a construit les modèles de plate-forme mobile et les protocoles d’exploitation. Ceux-ci ont été partagés avec les autres partenaires du réseau : Orange, Airtel et Vodafone. Chaque pays africain conservera la pleine propriété et l’accès à ses données nationales pour y accéder. La CEA utilisera des données agrégées pour faciliter l’analyse au niveau régional ou continental et offrir un aperçu des meilleures pratiques. L’ACIP permettra aux décideurs politiques de partager leurs idées et d’exploiter les données pour éclairer la prise de décision aux niveaux régional et national pour le bénéfice ultime des populations locales.

Lu 405 fois Dernière modification le samedi, 20 juin 2020 18:33

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.