Date du jour :

Aujourd'hui = 5064 / Hier = 6428 / Cette semaine = 36848 / Ce mois = 67067 / Total = 827002

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

vendredi, 19 juin 2020 16:58

Religion: Les Evêques du Togo se prononcent sur la vie sociopolitique post-électorale

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La Conférence des Evêques du Togo (CET) était à sa 2ème session ordinaire de l’année du 16 au 19 juin.

 

Dans un communiqué, les Evêques du Togo se disent inquiets du climat d’insécurité qui règne dans le pays depuis un certain moment.

 « Les Evêques sont vivement préoccupés et inquiets du climat d’insécurité qui règne actuellement dans notre pays, avec son cortège de morts, de veuves, d’orphelins et de misère », indique la CET

A en croire, les Evêques, les assassinats de ces derniers mois tirent la sonnette d’alarme sur la gravité de la situation.

« Aucune catégorie sociale ne semble épargnée : depuis ce père de famille froidement abattu dans la nuit du 22 au 23 avril 2020 à Adakpamé, à deux pas de sa maison, jusqu’au Lieutenant-Colonel, Commandant de la Brigade d’Intervention Rapide (BIR), lâchement assassiné dans son bureau dans la nuit du 3 au 4 mai 2020, en passant par ce jeune laveur de voitures, tué en plein jour, le 21 mai 2020 dans une rue de notre capitale à Avédji par des forces de sécurité et de défense, pour ne citer que ces derniers cas en date. Tous ces meurtres et autres formes de violences montrent qu’aucun Togolais, quel que soient son rang et lieu où il se trouve, n’est vraiment en sécurité. Ils agissent parfois à visage découvert, et par des pressions psychologiques et morales parfois infligées aux parents et aux proches des victimes, ainsi que par des tentatives de corruption pour leur faire accepter l’inacceptable», souligne la CET.

Par ailleurs, les Evêques du Togo présentent leurs sincères condoléances aux familles éplorées et expriment leur compassion aux victimes des violences et injustices et prient pour le repos des âmes de tous les fils et filles violemment arrachés à l’affection du peuple.

Les Evêques du Togo demandent à ce que les auteurs de ces actes ignobles soient traduits en justice.

« Les Evêques du Togo profondément indignés, dénoncent et condamnent avec la plus grande fermeté cette façon cynique et opaque de procéder en jouant avec ce que l’homme a de plus sacré : la vie. Ils appellent à la cessation immédiate et sans délai de ces crimes », ont-ils lancé.

Les Evêques espèrent voir les enquêtes annoncées par le gouvernement aboutir rapidement, afin que les auteurs soient punis conformément à la loi.

A propos de la situation sociopolitique, les évêques ont observé, à regret, que l'élection présidentielle du 22 février 2020 a été marquée par de nombreuses irrégularités; « C'est le lieu de rappeler que, sans une sérieuse réforme du cadre électoral en vue d'élections libres, transparentes, crédibles et paisibles, la démocratie ne peut pas réellement fleurir au Togo. De même, tant que la vie sociopolitique sera dominée par l'armée, que les pouvoirs législatif et judiciaire ne seront pas réellement indépendants, tant que la corruption et l'impunité continueront de prospérer sur la terre de nos aïeux, les tensions ne pourront pas réellement s'apaiser. Par ailleurs, tant que le mensonge sera utilisé en particulier dans les médias et sur les réseaux sociaux comme stratégie de déstabilisation des personnes et des institutions; tant que la ruse sera employée comme moyen de conquête et de conservation de pouvoir, enfin, tant que la violence ne sera pas condamnée et enrayée, les auteurs et les commanditaires sanctionnés les remous politiques seront inévitables dans notre pays », indiquent les Evêques.

Lu 204 fois Dernière modification le vendredi, 19 juin 2020 17:25

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.