Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 724 / Cette semaine = 1939 / Ce mois = 22685 / Total = 448268

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

samedi, 25 janvier 2020 19:27

Comptes mobiles : Amener les communautés rurales à accéder aux comptes numériques

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Jack Ma, l’emblématique patron chinois de l’e-commerce Alibaba, a une conviction : Internet a le pouvoir de transformer l’Afrique :« La technologie peut être une chance pour l’Afrique. Internet peut faire plus que bien des programmes d’aide au développement imaginé dans le passé. »

 

Aujourd’hui, la révolution de la téléphonie mobile a donné l’espoir aux Africains qu’ils pourraient eux aussi être des acteurs dynamiques et innovants de l’économie mondiale.

Les technologies numériques sont également en train de transformer le paysage des paiements et de l’activité bancaire en Afrique.

En effet, l’Afrique est parmi les régions les plus sous-bancarisées dans le monde. Selon les statistiques de Global Findex, seulement 42,61 % des personnes âgées de 15 ans et plus possèdent un compte bancaire en Afrique subsaharienne en 2017 contre 94,68 % dans les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Ce faible taux de bancarisation signifie que la majorité des Africains sont exclus du système financier classique.

L’éloignement des établissements financiers, le manque d’infrastructures et surtout le coût des services constituent des obstacles majeurs à la bancarisation en Afrique. Mais l’avènement de la digitalisation permet de lever cet obstacle car il n’est pas nécessaire de se déplacer physiquement dans un établissement pour effectuer ses opérations financières.

Avec la digitalisation plusieurs de ces opérations pourraient être effectuées à distance via le mobile ou via internet. Cette proximité reconstituée virtuellement rapproche les services financiers des populations les plus éloignées, améliorant ainsi leur accès aux services financiers.

Le Togo n’est pas en marge de cette évolution. Sur le plan financier, le pays a enregistré des succès en matière de comptes mobiles, une révolution qui va accroitre l’accès des populations au service financier. 

Le pourcentage de Togolais âgés de plus de 15 ans détenant un compte dans les banques, les microfinances et les services postaux (Eco CCP notamment) a enregistré un bond de 24%, passant de 50% à 74%, de 2014 à 2019. Ces données ont été rendues publiques lors de la 3è session du Conseil National de Crédit (CNC) en octobre 2019.

On se souvient encore de la déclaration (2018) de Kossi Tenou, Directeur national de la BCEAO à l’occasion de la semaine nationale de l’inclusion financière. « Les statistiques montrent qu’au Togo, un peu plus des 2/3 de la population âgée de 15 ans et plus, ont accès aux services financiers », avait-il affirmé. Ce progrès enregistré sur les cinq dernières années révèle également une évolution du taux d’accès des Togolais aux services financiers, de 2018 à 2019.

Aujourd’hui les efforts de sensibilisation visent surtout les populations résidant dans les zones rurales, afin de les amener à accéder à ces nouveaux produits de la technologie notamment  les comptes numériques.

L’inclusion financière numérique au Togo doit porter sur la façon de toucher la base de la pyramide, et notamment les femmes entrepreneurs.

Pour atteindre la base de la pyramide, il faut proposer des produits innovants, pour cibler les minorités et les segments vulnérables de la société, y compris les personnes âgées et handicapées, tout en tenant compte de la dimension du genre, qui est susceptible d’ajouter une couche d’inégalité supplémentaire.

Afin de tirer pleinement parti de l’inclusion financière numérique au pays, il est nécessaire de mettre en place une approche globale et cohérente réunissant toutes les parties prenantes dans les communautés rurales et être en mesure de renforcer les réseaux sociaux.

Cette approche de sensibilisation des populations rurales tiendra compte de la collaboration des élus et les cadres municipaux aux enjeux des usages locaux des TIC et de l’internet, l’accessibilité à des tarifs « sociaux ».

Lu 70 fois Dernière modification le samedi, 25 janvier 2020 19:31

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.