Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 2252 / Hier = 5726 / Cette semaine = 13522 / Ce mois = 153333 / Total = 1854588

jeudi, 18 juin 2020 19:35

COVID-19: La CEDEAO recommande l’ouverture progressive et coordonnée des frontières

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Comité Ministériel de Coordination de la CEDEAO sur les Transports, la Logistique et le Commerce a formulé des recommandations sur la

 

réouverture harmonisée et progressive des frontières de la terre, de l'air et de la mer pour la restauration des activités économiques transfrontalières, en particulier pour le personnel humanitaire, fournitures et équipements médicaux et biens essentiels à la lutte contre la pandémie de COVID-19.

Les recommandations ont été adoptées pour soumission aux coprésidents du groupe ad hoc Comité ministériel, Honorable Ministre de l'aviation de la République fédérale du Nigéria, le Sénateur Hadi Sirika et Président de la Commission de la CEDEAO S.E. Jean-Claude Kassi Brou pour soumission ultérieure au président de la République fédérale du Nigéria et champion de la réponse régionale COVID-19 H E Muhammadu Buhari, pour la suite de la présentation au Sommet de l'Autorité des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO.


Les ministres ont discuté et convenu de modalités pratiques sur la base du rapport de la réunion régionale d'experts tenue pratiquement les 8 et 10 juin 2020 ainsi que le projet de Lignes directrices pour l'harmonisation et la facilitation du commerce et des transports transfrontaliers dans la Région de la CEDEAO sur la pandémie de Covid-19 et les actions post-rétablissement connexes.
Après leurs délibérations des 12 et 16 juin 2020, les Ministres ont recommandé une ouverture progressive et coordonnée des frontières terrestres et des aéroports des États membres de la CEDEAO sur la base de données sanitaires sur l’évolution de la pandémie et à la des mesures fiscales appropriées de la part des gouvernements pour soutenir la mise en œuvre des lignes directrices.
Selon le rapport de la réunion, l’ouverture des frontières doit s’articuler sur la proposition de Lignes directrices pour l'atténuation des risques pour la santé et l'harmonisation et la facilitation dans le commerce et les transports frontaliers dans l'espace CEDEAO dans le cadre de la lutte contre le Pandémie de COVID-19, équivalant à une ouverture coordonnée et progressive de l’air, des frontières maritimes.
Ils ont également estimé que la réouverture est devenue impérative compte tenu de la nécessité des économies des pays membres de la CEDEAO.
Les ministres ont recommandé une approche en trois phases pour l'ouverture des frontières terrestres et aériennes en commençant par les transports intérieurs aériens et terrestres au sein des membres de la CEDEAO États membres, puis une deuxième phase qui implique l’ouverture de frontières terrestres et aériennes États membres de la CEDEAO, afin de permettre la libre circulation des biens et des personnes sur la base de l'application stricte des lignes directrices proposées pour l'harmonisation et la facilitation des échanges le commerce et les transports frontaliers dans la région de la CEDEAO.
À la suite d'un examen de l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans les États membres respectifs, une troisième phase d'ouverture des frontières aériennes et terrestres à d'autres pays avec des niveaux bas et contrôlés (selon les classifications de l'OMS) des taux de contamination par COVID-19 seront poursuivis.
Les ministres ont en outre appelé à un partage précis des informations sur les mesures d'ouverture entre les États membres dans un esprit de solidarité, d’autosuffisance collective et de coopération interétatique par des consultations bilatérales et multilatérales.

Ils ont également appelé à la nécessité d’assurer un dédouanement rapide et plus sûr des marchandises en transit aux frontières et minimiser les contacts douaniers et commerciaux transfrontaliers grâce au déploiement rapide du nouveau Système interconnecté de gestion des marchandises et du transit de la CEDEAO SIGMAT.
Ils ont également exhorté la fourniture de ces informations aux acteurs du secteur privé, à savoir le transport maritime lignes aériennes, compagnies aériennes, transporteurs et commerçants transfrontaliers, médias et société civile tout en forte collaboration aux frontières entre les agences de contrôle pour la mise en place de dispositions pour contrôler les voyageurs concernant la COVID 19.
En raison de la nécessité d'assurer un mécanisme de coordination efficace pour le suivi mis en œuvre des lignes directrices aux niveaux national et régional, les ministres ont appelé à l'utilisation de structures et de comités étatiques ou régionaux existants chargés d'assurer la bonne application des protocoles sur la libre circulation dans les couloirs et frontières communautaires du commerce national et régional, entre autres.
Le Comité ministériel de coordination, présidé par le ministre nigérian de l'Aviation, le sénateur Hadi Sirika, a plaidé pour «un soutien ferme et déterminé à la propriété et à la mise en œuvre des lignes directrices » une fois adoptées par l'Autorité des chefs d'État de la CEDEAO et le gouvernement.

Outre les ministres des États membres, la réunion a également connu, la présence du Commissaire en charge des infrastructures de la Commission, M. Pathé Gueye et son homologue Commerce, douanes et libre circulation, M. Konzi Tei, directeur général de l'Afrique de l'Ouest l’Organisation mondiale de la santé (OOAS), le professeur Stanley Okolo ainsi que le chargé de l'aménagement du territoire et des transports à la Commission de l'Afrique de l'Ouest Union économique et monétaire (UEMOA), M. Paul Koffi Koffi.

Lu 376 fois Dernière modification le jeudi, 18 juin 2020 19:55

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.