Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 2803 / Hier = 6015 / Cette semaine = 28473 / Ce mois = 105328 / Total = 1440635

mardi, 16 juin 2020 19:30

Social : Renforcement du système éducatif, une priorité fondamentale du nouveau quinquennat

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Président de la République SEM Faure Essozimna Gnassingbé s’est résolument engagé à prendre des initiatives, au cours de son nouveau mandat, allant dans le sens de la réorientation et de la transformation substantielles du système éducatif.

 

Cette nouvelle offre politique se veut un réel mécanisme pour une adaptation effective de la formation et de la recherche aux priorités et objectifs de développement du Togo, aux besoins réels de l’économie et du marché de l’emploi.

Des actes forts seront posés pour la modernisation de la gestion du secteur, du système d’orientation et de formation des apprenants et des infrastructures d’accueil, et une meilleure attractivité du métier d’enseignant, de formateur et d’éducateur.

En matière de gouvernance, le chef de l’Etat envisage la mise en place de nouveaux dispositifs et mécanismes de gestion intégrée du système éducatif togolais.

Des initiatives seront implémentées pour l’amélioration et le renforcement significatifs de la coordination et de la cohérence entre l’enseignement de base, la formation professionnelle ainsi que l’enseignement supérieur et la recherche.

Cette ambitieuse politique passe aussi par la réorientation complète et efficiente du système éducatif.

Il sera procédé, dans cette dynamique, à la mise sur pied d’un nouveau service d’orientation scolaire et professionnelle, avec des antennes préfectorales dans toutes les régions du pays.

A cela s’ajoute la création d’un système coordonné et d’une structure unique chargée de la formation du personnel enseignant et d’encadrement, pouvant favoriser la professionnalisation du métier d’enseignant.

En ce qui concerne les infrastructures socioéducatives, l’attention sera focalisée sur la création de nouveaux établissements scolaires adaptés et dotés d’un Environnement numérique de travail.

Il est prévu, à cet égard, la construction de 25.000 salles de classes, de trois collèges universitaires régionaux d’enseignement supérieur et des structures d’apprentissage et de formation pratique et professionnelle dans toutes les préfectures.

Et ceci, par le biais d’un mécanisme de financement innovant associant le secteur privé

Le chef de l’Etat poursuivra la politique de création de nouveaux Instituts de formation en alternance pour le développement (IFAD), spécialisés dans les filières porteuses notamment l’agrobusiness, les énergies renouvelables, l’économie numérique, et dans le métier de la mer.

D’importantes réformes seront également entreprises dans l’enseignement supérieur par le développement des filières à haute valeur ajoutée et adaptées au marché de travail.

Le chef de l’Etat prendra des mesures pour assurer la limitation des effectifs dans les filières universitaires non-porteuses et leur réorientation progressive avec un ensemble de dispositifs facilitant l’insertion des étudiants dans les filières prioritaires, et la reconversion et le renforcement des capacités des jeunes diplômés affectés par le sous-emploi et la précarité.

Avec cette nouvelle vision pragmatique qui sera déclinée en de multiples programmes et projets, le système éducatif togolais répondra à coup sûr aux attentes de l’économie et aux objectifs de développement durable et concerté.

presidence.gouv.tg

Lu 588 fois Dernière modification le mardi, 16 juin 2020 19:41

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.