Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 774 / Cette semaine = 1989 / Ce mois = 22735 / Total = 448318

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

vendredi, 17 janvier 2020 11:19

Les partenaires du Togo disent « OUI » pour soutenir le RGPH-5

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Togo s'est engagé à organiser cette année 2020, le 5ème Recensement général de la population et de habitat (RGPH-5) avec un budget total estimé à 8.189.901.930 de francs CFA. Dans le souci de mobiliser les différents acteurs en vue de couvrir ce budget, le gouvernement a échangé le 16 janvier 2020 à Lomé avec les Partenaires techniques et financiers du Togo (PTF).

 

L'idée est de voir dans quelle mesure et à quel niveau porter le financement du RGPH-5 conformément aux recommandations du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) qui stipule que les pays doivent mettre à jour leur donnée démographique chaque dix (10) ans.

Il en ressort au terme de cette rencontre à huis clos un "engagement ferme" des partenaires techniques et financiers à "soutenir" le processus général du recensement. 

"Cet engagement ferme s'est manifesté en termes de vouloir nous appuyer en ressources financières, en équipements et en logistiques pour faciliter l'opération", s'est réjoui Kouassi Koame, le Directeur Général de l'Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED).

Pour lui, au-delà du passage classique vers un recensement numérique avec l'adoption de nouvelles méthodes, la réalisation du RGPH-5 pour le Togo, se pose en termes de défi qui nécessite la contribution de tous les acteurs et la définition d'un cadre commun d'orientations et de gestion de cette activité d'intérêt national.

Selon la Représentante de l'UNFPA au Togo Josiane Yaguibou, chef de file des PTF, qu'il s'agisse de l'Agenda mondial de développement 2030, du Programme d'actions de la conférence internationale sur la population et le développement ou en encore de l'Agenda 2063 de l'Union africaine, tous mettent une pression sur les système statistiques nationaux par une forte demande de données désagrégées dont une grande partie ne peut être générée que par le biais de recensements généraux de la population et de l'habitat.

C'est en ce sens qu'elle a salué la volonté et la détermination du Togo de se donner les moyens pour être en mesure de répondre efficacement à ces besoins en données en lançant le RGPH-5. "Le RGPH est une opération d'envergure et coûteuse qui nécessite qu'on fédère le maximum d'énergie autour d'elle pour sa réussite", a-t-elle indiqué.

La ministre de la Planification du développement et de la coopération, Demba Tignokpa s'est réjouie de l'engagement des PTF à soutenir le processus.

En s'inscrivant aux recommandations de l'UNFPA pour cette cinquième édition, le Togo, compte ajouter de nouveaux modules au questionnaire pour prendre en compte les préoccupations émergents mais également adhérer à la mouvance mondiale des recensements numériques avec la cartographie numérisée et la collecte digitalisée des données.

Lu 173 fois Dernière modification le vendredi, 17 janvier 2020 11:32

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.