Imprimer cette page
jeudi, 02 janvier 2020 13:20

La Présidente de l’Assemblée nationale lors de la clôture de la 2ème Session ordinaire de l’année 2019

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

« Il est du pouvoir des hommes de changer le monde. Chaque génération possède le droit inaliénable de refaire, d’améliorer la société qui l’a vu naitre ; aucun héritage intangible ne saurait prévaloir sur une nécessité de transformation sociale.

 

C’est là le sens, me semble-t-il, qu’on peut donner à l’adoption ce jour de la loi modifiant la loi instituant les juridictions commerciales, celle relative au Code de la presse et de la communication et enfin la loi organique fixant les conditions de déclaration de biens et avoirs des hautes personnalités, des hauts fonctionnaires et autres agents publics ».

« Par la grâce de Dieu, nous arrivons ce jour, après quatre (4) mois d’intenses travaux aussi bien en commissions qu’en plénières, au terme de la deuxième session ordinaire de l’année 2019 ouverte le mardi 3 septembre dernier.

C’est avec responsabilité que nous avons pu transcender les divergences d’opinion que nous pouvions avoir, ce qui est d’ailleurs légitime, pour adopter une dynamique consensuelle lorsque l’intérêt collectif nous le recommande. »

Qu’il me soit permis de relever que du 3 septembre au 27 décembre, dix-sept (17) projets de loi ont été déposés sur le bureau de l’Assemblée nationale.

En marge du budget, l’Assemblée nationale a étudié et adopté dix-sept (17) projets de loi au cours des quinze (15) séances plénières qu’elle a tenues soit un total de dix-huit lois de diverses natures, allant des lois organiques à des lois ordinaires en passant par des autorisations de ratifications ou d’adhésion et correspondant à un rendement de 105,8 %, sans compter l’adoption du budget de l’Assemblée nationale exercice 2020 et la présentation du rapport d’activités de la Présidente de l’Assemblée nationale.

« Au titre de la diplomatie parlementaire, nous avons pu concrétiser la constitution des organisations interparlementaires, des groupes parlementaires d’amitié et des réseaux parlementaires. Nous avons également reçu la visite d’une délégation de parlementaires français et une mission d’experts électoraux de l’ONU ainsi qu’une délégation de la CEDEAO.

Des délégations de notre parlement ont également pris part à des rencontres de haut niveau organisées par le parlement de la CEDEAO, le CIP-UEMOA, l’UIP et l’assemblée parlementaire d’ACP-UE ».

« Du haut de cette tribune, je me permets de partager cette réflexion avec vous : certes, la nuit a été longue sur notre pays, mais au vu des différentes avancées et des grandes réalisations enregistrées ces dernières années, je pense à mon humble avis que nous pouvons déclarer sans nous tromper que le jour s’est levé peut-être faiblement mais il s’est quand même levé.

Il ne reste qu’à nous tous de consolider et de faire rayonner cette lumière en 2020 pour que brille plus que jamais notre pays le Togo « l’or de l’humanité ».

Lu 130 fois
Super Utilisateur

Dernier de Super Utilisateur