Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 5009 / Hier = 6090 / Cette semaine = 11099 / Ce mois = 5009 / Total = 2058380

lundi, 25 mai 2020 13:11

Création de richesse : Pour son nouveau mandat, le chef de l’Etat s’engage à optimiser les réformes du climat des affaires

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Président de la République SEM Faure Essozimna Gnassingbé a initié de multiples réformes structurelles audacieuses, ces dernières années, pour accélérer l’amélioration du climat des affaires.

 

Le gouvernement a consenti des efforts pour faciliter la création d’entreprises, l’exécution des contrats (renforcement de la transparence et célérité dans le traitement des contentieux commerciaux), et disposer d’un nouveau code des investissements avec une panoplie de facilités notamment fiscales offertes aux entreprises.

L’amélioration du climat des affaires s’est également manifestée à travers la réduction des coûts des facteurs eau, électricité etc., et la sécurisation des investissements à travers des dispositions réglementaires prises dans le domaine judicaire, l’obtention de prêt (droits légaux des emprunteurs et prêteurs).

A ces mesures incitatives, s’ajoutent la dématérialisation des opérations douanières à l’importation tout comme à l’exportation, et la facilité dans l’obtention du permis de construire avec la réduction drastique des frais et du délais d’établissement et le transfert de propriété.

Ces réformes audacieuses ont eu des impacts significatifs dans plusieurs secteurs de développement, et ont permis au pays de se positionner comme une référence dans le monde.

En témoignent le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale (BM) qui classe le Togo au troisième rang mondial des pays les plus réformateurs, et les dernières statistiques de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (CNUCED), du World Investment Report et du FDI sur les Investissements directs étrangers (IDE).

Cependant, l’objectif du Président de la République SEM Faure Essozimna Gnassingbé n’est pas de se contenter de ces performances exceptionnelles, mais de maintenir la dynamique afin de créer, dans une gouvernance concertée, une richesse partagée par tous.

Le chef de l’Etat s’est alors engagé, pour son nouveau quinquennat, à optimiser les réformes du climat des affaires et la qualité du partenariat public-privé en vue de la création de richesse dans l’économie nationale.

Pour concrétiser sa vision, le Président Faure Gnassingbé a opté, avec beaucoup d’agilité, pour de nouvelles mesures incitatives notamment l’opérationnalisation complète de l’Agence de promotion des investissements et de la zone franche (API-ZF) et le déploiement de « E-justice » pour sécuriser davantage les investissements.

Dans la même dynamique, il procédera à l’instauration d’un seuil minimum de sous-traitance réservée aux entreprises togolaises à travers la réforme des règles de passation des marchés.

Aussi, envisage-t-il de mettre en place un cadastre numérique, et instaurer une réduction du coût des facteurs de production avec les grands projets phares en cours dans les secteurs de l’énergie, de l’eau et des télécoms.  

L’engagement du chef de l’Etat sera également de faire de la jeunesse et de la femme togolaises des acteurs essentiels de la croissance économique du pays.

A ce titre, il déroulera une politique d’optimisation de l’initiative présidentielle de réservation de quota de 25% de marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs, de promotion des incubateurs de créativité et d’actionnariat local dans tous les projets développés en partenariat public-privé.

Le chef de l’Etat mettra en œuvre, dans cette démarche, de nouvelles initiatives pouvant favoriser la création rapide d’un statut de Zone franche pour les jeunes et les femmes entrepreneurs et la promotion de la production locale.

Cette volonté manifeste du Président de la République d’accélérer le rythme d’amélioration du climat des affaires sera également traduite à travers l’adoption des mesures incitatives en faveur de la diaspora togolaise.

Le gouvernement prendra ainsi, sous son leadership, de nouvelles dispositions pour faciliter les démarches de création d’entreprises aux togolais de l’extérieur.

Les pouvoirs publics procéderont, dans le même contexte, à la mise en place d’un fond spécial de soutien aux projets innovants et inventifs ainsi qu’aux entreprises en croissance des togolais de la diaspora.

Ces nouvelles initiatives du Président Faure Gnassingbé contribueront à l’amélioration significative du climat des affaires, et l’accélération rapide de la croissance et du développement socio-économique du pays.

presidence.gouv.tg

Lu 410 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.